B-17 'Grinnin Bearit'

B-17 'Grinnin Bearit'


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

B-17 'Grinnin Bearit'

Cette photo montre Robert S. Tucker Sr devant le B-17 'Grinnin Bearit', au 2e dépôt aérien stratégique, Abbots Rippon.

Photos fournies par le Sgt. Robert S. Tucker Sr. (Membre de : L'American Air Museum en Grande-Bretagne {Duxford} ).
Livre photo Robert S. Seconde Guerre mondiale, Mighty 8th. AF, équipage au sol


50 des meilleurs guitaristes acoustiques de tous les temps

Une sélection de super-héros transcendants en bois, acier et nylon.

De par le fait que les guitares acoustiques ont précédé de quelques siècles les guitares électriques, la liste des instrumentistes et auteurs-compositeurs-interprètes très influents est énorme en comparaison. Dans cette optique, essayer de réduire cette histoire à seulement 50 joueurs acoustiques «transcendants» était un défi pour nous tous.

Nous avons marchandé sans cesse les 50 candidats et avons finalement fait de notre mieux pour présenter un large éventail de pionniers de la guitare, de stylistes et d'innovateurs qui ont, chacun à leur manière, repoussé les limites de la musique pour guitare au profit de l'humanité. Bien sûr, il y en a beaucoup plus dans les genres blues, country, classique, folk, jazz, pop, rock et new age dont les contributions au lexique de la musique de guitare moderne leur vaudraient une place sur n'importe quelle liste des meilleurs joueurs acoustiques.

Néanmoins, nous espérons que les guitaristes que nous avons présentés ici vous inciteront à les consulter via tous les canaux médiatiques habituels et, espérons-le, à apprendre quelque chose de ce qu'ils apportent. Nous l'avons certainement fait !

Muriel Anderson

En plus d'être une styliste au doigt, une guitariste de harpe, une aventurière stylistique et la première femme à remporter le National Fingerpicking Guitar Championship, Anderson redonne à la communauté par le biais de son Alliance Music for Life et de son accueil de la All-Star Guitar Night de Muriel Anderson.
&mdashMM

Grâce à sa technique époustouflante et ses performances passionnées, GP les lecteurs ont élu Assad le meilleur styliste de doigt acoustique en 1995, ignorant que, trois ans plus tard, la dystonie focale détruirait presque ses capacités. Elle a persévéré, s'est complètement rétablie en 2003 et a enregistré Trois guitares avec Larry Coryell et John Ambercrombie pour célébrer.
&mdashMM

Chet Atkins

Bien que Chester Atkins ait contribué à introduire la guitare électrique dans la musique populaire, son superbe fingerpicking et son contrepoint se sont également traduits dans la version acoustique. Beaucoup de ses disques offraient quelques pistes à plateau plat en nylon et en acier tandis que les années 1967 Guitare de classe a été réalisée entièrement sur corde de nylon. Un guitariste certifié, quel que soit l'instrument.
&mdashMR

Pierre Bensusan

Ce guitariste franco-algérien est largement reconnu pour sa capacité à fusionner les influences musicales de nombreuses cultures et à les présenter dans ses compositions avec un talent surnaturel, utilisant sa guitare pour diriger la mélodie et le rythme, tout en faisant souvent appel à des improvisations vocales pour créer l'impression d'un performance « de groupe » pour son public.
&mdashAT

Boyd est entré GP's Gallery of the Greats en remportant cinq fois le prix du guitariste classique de l'année. Elle a toujours été une ambassadrice de la guitare classique, tout en étant ouverte à faire passer le mot en collaborant avec des musiciens de rock, de blues et de country. Boyd est également un « survivant » de la dystonie focale.
&mdashMM

Maybelle Carter

Véritable pionnière et instigatrice, « Mother » Maybelle a introduit la technique du fingerstyle appelée « Carter Scratch » (ou « Carter Family Picking »). Le fait que ce style soit encore utilisé aujourd'hui témoigne de sa créativité et de son inspiration. Certes, la guitare country ne serait pas la même sans elle.
&mdashMM

Martin Carthy

Considéré comme le père du renouveau folk anglais des années 60, Carthy, avec ses formidables talents de guitariste/multi-instrumentiste, chanteur et grand spécialiste de la musique folk traditionnelle, a influencé Bob Dylan et Paul Simon, et contribué à donner naissance à de tels Des groupes de folk-rock anglais comme Albion Band, Fairport Convention et Steel-eye Span.
&mdashAT

Avec un charisme exagéré conçu pour les télévisions et les salles de concert, il aurait peut-être été facile de rejeter les compétences étonnantes de Charo en tant que guitariste. Heureusement, GP les lecteurs n'y sont pas allés et ils l'ont élue à deux reprises meilleure guitariste de flamenco classique au monde.
&mdashAT/MM

Elizabeth (Libba) Coton

Pas "découvert" jusqu'à ce qu'elle soit dans la soixantaine & mdashand par la famille Seeger pas moins & mdash Cotten a tendu sa guitare à l'envers, a joué des lignes de basse en alternance avec ses doigts et des mélodies avec son pouce, et a inventé la technique de fingerpicking connue sous le nom de "Cotten Picking".
&mdashMM

Peppino D'Agostino

Le style de D'Agostino implique des accords ouverts et des effets de percussion, qui sont au premier plan dans ses compositions mélodiques et techniquement difficiles. Interprète solo engageant, il est également un membre actif du Pacific Guitar Ensemble et a collaboré et enregistré avec le guitariste classique David Tanenbaum, le batteur Jeff Campitelli et le légendaire harpiste/violoniste Carlos Reyes.
&mdashAT

Paco de Lucie

Guitariste de flamenco virtuose, de Lucia a fait entrer le style de guitare espagnol dans l'ère moderne, ajoutant des harmonies et des gammes de jazz au grattage stylistique traditionnel. Ses collaborations de la fin des années 70 avec John McLaughlin, Al Di Meola et Larry Coryell en duo et trio restent parmi les plus grands disques de guitare de tous les temps.
&mdashMR

Ani DiFranco

La popularité de DiFranco (elle est plusieurs fois lauréate/nominée aux Grammy), l'écriture de chansons sensibilisant la société et son style de percussion passionnant ont non seulement inspiré une vague de chanteurs/compositeurs, mais ont également incité de nouveaux musiciens à explorer les nombreux accords ouverts et alternatifs qu'elle déploie. GP a certainement repris plusieurs de ses accordages&mdash que DiFranco est toujours heureux de partager.
&mdashJL/MM

Al Di Meola

Après avoir été acclamé en tant que guitariste électrique incroyablement rapide pour les pionniers de la fusion des années 70 Return to Forever, Al Di Meola a de nouveau conquis des légions de fans de guitare avec Vendredi soir à San Francisco&mdashl'album acoustique de 1981 avec également John McLaughlin et Paco De Lucia. Le disque cimenterait le statut de Di Meola en tant que sélectionneur alternatif acoustique peut-être le plus influent de tous les temps.
&mdashJG

Doyle Digues

Joueur incroyablement accompli, Dykes a été fortement influencé par Chet Atkins, mais apparemment aussi par tout ce qu'il a entendu en grandissant. Que ce soit sur des guitares à cordes en nylon ou en acier, ses côtelettes magnifiques, son ton doux, ses arrangements inventifs et la façon dont il les assemble avec tant d'âme, font de lui un étalon-or parmi les meilleurs fingerstylists du monde.
&mdashAT

Bien que souvent classé comme un artiste folk progressif, Fahey a fait appel à une variété de styles, y compris le blues, la musique amérindienne, les ragas indiens, la dissonance expérimentale, la pop, etc. univers alternatif d'idées musicales.
&mdashAT

Vicki Genfan

En entrant dans une arène de guitares électriques et de déchiquetage, Genfan a gagné GuitaristeConcours Guitar Superstar de 2008 en s'appuyant sur la composition, la dynamique et quelques parties de percussions très cool. Nous sommes extrêmement fiers qu'elle soit maintenant l'une des meilleures interprètes solo-acoustiques de la planète, et elle continue d'étonner et de ravir le public.
&mdashMM

Davey Graham

"White Summer/Black Mountainside" de Jimmy Page aurait été inspiré par la version de Graham de "She Moved Through the Fair", dans laquelle il a joué. PAPILLONAccordage de guitare &mdasha qui deviendrait de rigueur dans les milieux acoustiques. Graham a eu un impact énorme sur le renouveau folk britannique des années 1960, inspirant des fingerstylists acoustiques célèbres comme Bert Jansch, John Renbourne et bien d'autres.
&mdashAT

Stefan Grossman

Fin guitariste de blues fingerstyle, Grossman a très tôt appris l'idiome en prenant des leçons et en documentant la musique du révérend Gary Davis. Le boom des années 60 dans le blues folk et acoustique a inspiré la carrière d'interprète de Grossman, qui comprendrait de nombreuses sorties d'albums, la co-fondation de Kicking Mule records, une chronique de leçons dans GP, et produire des vidéos pédagogiques.
&mdashAT

Michael Hedges

Il était le héros new age de l'ère Windham Hill qui est devenu une icône acoustique éternelle. Hedges a été le pionnier et a popularisé l'approche percussive à deux mains adoptée par Kaki King, Andy McKee et d'innombrables autres maestros modernes. Il a également mis la guitare harpe au premier plan et était un artiste passionnant en direct.
&ndashJ L

Pete Huttler

Interprétant tout, des mélodies d'accords tendres aux arrangements de chansons pop en plusieurs parties époustouflantes, le fingerpicker Pete Huttlinger a ébloui le public de Carnegie Hall aux festivals d'Eric Clapton's Crossroads avant de succomber à un accident vasculaire cérébral l'année dernière à l'âge de 54 ans. Heureusement, il laisse derrière lui un vaste catalogue d'enregistrements stellaires de cordes d'acier.
&mdashJG

Sharon Isbin

Isbin est un ancien vainqueur de GPPrix ​​du meilleur guitariste classique, ainsi que plusieurs nominations aux Grammy Awards et aux Grammy Awards. Alors qu'elle a fondé le département de guitare à Juilliard, Isbin a également beaucoup fait pour évangéliser la guitare classique auprès d'un public non classique en collaborant avec des musiciens de rock et de jazz.
&mdashMM

Bert Jansch

Son style de fingerpicking unique, incorporant le blues, le folk et le jazz, a influencé des artistes aussi divers que Al Stewart, Paul Simon, Johnny Marr, Ian Anderson, Nick Drake, Donovan, Neil Young, Fleet Foxes et Devendra Banhart, assurant au guitariste écossais un place sur cette liste. Pas de Jansch "Blackwaterside", pas de Jimmy Page "Black Mountain Side" & mdash'nuff a dit.
&mdashMR

Robert Johnson

"Pas de Robert Johnson, pas de rock and roll", dit le proverbe, et c'est une juste évaluation de l'impact de ce magistral guitariste de blues/auteur-compositeur-interprète sur la musique moderne. Pensez à ses chansons comme "I Believe I'll Dust My Broom", "Sweet Home Chicago" et "Love in Vain", et il est facile de comprendre pourquoi tant de grands noms du rock ont ​​couru avec le ballon que Johnson a lancé.
&mdashAT

Laurence Juber

L'ancien homme des Wings de Paul McCartney est un champion du fingerpicking qui s'est créé une niche de carrière en jouant des arrangements en solo d'airs des Beatles. Assister à Juber en action couvrant simultanément la mélodie et les lignes de basse de classiques tels que "Day Tripper" est un gaz total, et le ton confortable qu'il évoque sur sa signature Martin OM est tout simplement charmant.
&ndashJ L

Phil Keaggy

Avec une carrière solo de plus de 40 ans et 60 albums, ce guitariste/chanteur axé sur le gospel a atteint&mdashand et jouit toujours d'une popularité incroyable via ses albums et ses apparitions en concert. Keaggy tisse des loopers, des EBows et d'autres effets dans son jeu de fingerstyle pour créer une musique magnifiquement texturée qui inspire le public et les autres guitaristes.
&mdashAT

Le gagnant de GPPrix ​​du meilleur guitariste acoustique en 2013, King a ravi le public avec ses étonnantes compétences de tapotement à deux mains pendant plus d'une décennie. Elle continue de pousser les performances musicales et les performances de guitare et les enveloppes mdashen en tant que multi-instrumentiste, compositrice de films et artiste multimédia.
&mdashJL/MM

Klugh était un prodige de la guitare de 17 ans lorsqu'il a fait surface sur George Benson lapin blanc album. Après un an dans le groupe de Benson et une rotation avec le groupe Return to Forever de Chick Corea, Klugh s'est lancé dans une carrière solo en 1976. Des dizaines d'albums sur, Klugh continue de jouer de la guitare à cordes en nylon avec une maîtrise et un goût suprêmes, faisant de lui un gagne-pain. légende du jazz contemporain.
&mdashAT

Peut-être le guitariste acoustique le plus influent des 50 dernières années, les motifs de fingerpicking asymétriques de Leo Kottke, les accordages résonnants abaissés, la capacité de tisser des mélodies slide et frettées dans des tapisseries sans couture, et son dévouement aux deux 6-et Les guitares à 12 cordes ont apporté l'acoustique de la maison folk à la salle de concert.
&mdashJ L

Mieux connu pour des airs tels que "Goodnight, Irene", "Rock Island Line" et "The Midnight Special", Leadbelly (alias Huddie Ledbetter) a commencé à jouer avec Blind Lemon Jefferson vers 1912 et a joué une guitare Stella à 12 cordes pendant beaucoup sa vie. Les condamnations pour meurtre et autres crimes graves n'ont pas fait dérailler sa carrière et ne l'ont pas empêché d'avoir un grand impact sur la scène folk américaine en plein essor.
&mdashAT

Adrien Legg

Remplis de bends de style pédale d'acier et de rouleaux de banjo, les morceaux solo hypnotiques du virtuose britannique du fingerstyle Adrian Legg défient la catégorisation, ce qui n'est pas surprenant, car Legg conseille d'écouter "en dehors de la guitare". « Par exemple, dit-il, parlez aux joueurs de banjo. Ils ont de très bons tours et ils sont heureux de parler, car ils sont vraiment très seuls.
&mdashJG

Merveille du monde moderne, McKee est un enfant du Kansas qui s'est inspiré des anciens claquettes à deux mains et des claquettes à percussion, dont Billy McLaughlin et Michael Hedges, et a ajouté des guitares baryton et harpe à son arsenal de Greenfield, et est sans doute devenu le chat acoustique le plus populaire sur Internet. via des vidéos maison.
&ndashJ L

John McLaughlin

Maître des gammes et magicien des esprits, John McLaughlin a de nombreux moments forts acoustiques, dont le trio légendaire avec Al Di Meola et Paco de Lucia capturé sur Vendredi soir à San Francisco, et ses raga rave ups avec Shakti. Il a tout joué, d'une Gibson J-200 à une Godin Multiac Fretless SA avec accès synthé intégré.
&ndashJ L

Tony McManus

L'un des premiers pourvoyeurs de musique celtique, McManus fait preuve d'une incroyable capacité à capturer les nuances mélodiques de ce genre ancien, y compris les sons de violons et de tuyaux, ce qui rend ses œuvres solo extrêmement évocatrices. Sur son dernier album, Limites mystérieuses, McManus déploie même sa signature PRS sur une interprétation du colossal « Chaconne in Mineur." Wow!
&mdashAT

Memphis Minnie

Cette guitariste de blues autodidacte a enregistré plus de 200 chansons, mais elle n'avait pas peur de se pavaner en live et a participé sans crainte à des concours de coupe avec Big Bill Broonzy, Muddy Waters et d'autres. L'héritage de la guitare de Minnie comprend un fingerpicking élégant, des accords ouverts et un camion plein d'ambiance et d'attitude.
&mdashAT/MM

Joni Mitchell

La créativité sans limites et l'esprit toujours curieux de Mitchell l'ont amenée à développer des modèles de fingerpicking uniques, des accordages étranges et beaux, et des méthodes de capo intéressantes et mdashall au service de chansons souvent transcendantes qui ont évolué du folk au rock en passant par le jazz et au-delà.
&mdashJL/MM

Monte Montgomery

Pousser à la fois le son et limites structurelles des dreadnoughts équipés de micros piézo, le guitariste-slinger d'Austin Monte Montgomery prouve que les joueurs acoustiques peuvent également tirer parti de la compression, de la distorsion, du larsen et du vibrato punitif du cou. En partie Lindsey Buckingham, en partie Hendrix, Montgomery est explosif sur scène. Surprenez-le en direct alors que sa guitare est encore en un seul morceau.
&mdashJG

Qu'il shred sur une acoustique Santa Cruz ou une Fender Strat, Nash est un joueur génial qui peut déchirer des solos à haute énergie sur un flat-top tout en exprimant une liberté d'improvisation qui fait partie intégrante de sa profonde connaissance musicale et de sa vaste expérience en tant que un chef d'orchestre, un sideman et un artiste solo.
&mdashAT

Gabriela Quintero et Rodrigo Sanchez

Sous le nom de groupe Rodrigo y Gabriela, Quintero et Sanchez sont les complices de l'un des groupes de guitare acoustique les plus électrisants au monde. Embrassant le flamenco, le rock, le métal et le jazz & mdashas ainsi que les pédales wah, Whammy et distorsion & mdash, les deux guitaristes à cordes en nylon fusionnent des pistes enflammées et des rythmes percussifs dans une expérience édifiante et époustouflante.
&mdashMM

Roseau de Preston

Le style percutant à deux mains de Reed a eu une grande influence sur la scène acoustique, et il est facile de comprendre pourquoi en écoutant ses compositions aux multiples facettes. Sa capacité apparemment impossible à travailler simultanément des accords, des mélodies et des grooves polyrythmiques dans des mini-présentations orchestrales qui couvrent une multitude de styles est vraiment quelque chose à voir.
&mdashAT

Django Reinhardt

Avec un style de picking puissant qui lui a permis de couper à travers deux guitaristes rythmiques, le guitariste gitan Reinhardt a changé le visage de la guitare jazz avec son acoustique Selmer conçue par Macca-ferri. Ceci, malgré une main gauche brûlée dans un incendie, lui laissant essentiellement deux doigts pour jouer des solos de jazz fougueux et passionnés qui mettraient au défi la plupart des joueurs à cinq doigts.
&mdashMR

Rice a combiné le bluegrass avec le jazz pour devenir le joueur déterminant de l'ère du newgrass. Son travail fondateur avec le David Grisman Quintet a dépassé les frontières du bluegrass, et lorsque le porteur de flambeau tonal Martin D-28 a commandé son premier dreadnought personnalisé à Santa Cruz Guitars, cela a marqué le début du boom des constructeurs de boutiques.
&ndashJ L

Lawson Rollins

Des éclairs à cordes en nylon ! Voir Lawson Rollins déchirer des arpèges et des gammes en utilisant la technique classique du fingerstyle « picado » est une expérience fascinante qui mérite d'être regardée encore et encore et partagée avec des amis. Rollins est une star sur YouTube, et il continue de gagner en notoriété internationale en mélangeant divers styles latins dans sa propre fusion.
&ndashJ L

Utilisant des influences blues, folk, jazz et classiques pour créer un style qu'il appelle « le bois lourd », Ross est un joueur fluide et inventif avec un style rythmique percutant qui propulse sa musique avec une énergie surnaturelle. Avec 19 albums solo et duo, Ross est la seule personne à remporter le championnat national de guitare Fingerstyle à deux reprises.
&mdashAT

Andrés Ségovie

Pour de nombreux non-guitaristes, Ségovie n'est pas seulement synonyme de guitare classique, mais de l'instrument lui-même. Au début et au milieu du 20e siècle, il l'a aidé à se faire reconnaître comme un instrument de musique sérieux, à l'égal du piano et du violon, et digne d'un répertoire classique à part entière.
&mdashMR

Martin Simpson

L'un des meilleurs guitaristes de fingerstyle et de slide acoustique au monde, Simpson rassemble la musique des îles britanniques, le blues américain et d'autres influences « old-time », et imprègne le tout de sa technique envoûtante et des sons somptueux qui émanent de sa signature PRS. acoustique. Que ce soit en solo ou en petit groupe, Simpson apporte toujours la magie.
&mdashAT

Bryan Sutton

Le bluegrass flatpicker Bryan Sutton a remporté le prix IBMA du "Guitar Player of the Year" Dix fois. Le jeu de dreadnought de Sutton est toujours enraciné dans la mélodie et la tradition, mais sans peur dans le moment de l'inspiration lors de l'improvisation. Il ouvre de nouvelles voies sur les chemins pionniers de Tony Rice et Charles Sawtelle, à qui il a succédé dans Hot Rize.
&ndashJ L

Richard Thompson

Thompson teste souvent certains des mêmes bends distinctifs qu'il utilise sur l'électrique lorsqu'il joue son acoustique Lowden, signature à cordes légères. Et l'incroyable indépendance de son pouce et de ses doigts fait qu'un seul homme joue son mélange unique de jazz, de folk celtique, de country, de blues et de musique classique du 20e siècle.
&mdashMR

Merle Travis

La cueillette de Travis, du nom de l'approche toujours utile du pouce et de l'index du regretté Merle Travis, ne se démode jamais et il suffit de demander aux cueilleurs virtuoses de Travis Tommy Emmanuel et Brian Setzer. Chet Atkins a clairement exprimé l'énormité de l'influence de Travis lorsqu'il a déclaré: "Je regarderais probablement l'arrière d'une mule s'il n'y avait pas Merle."
&mdashJG

Maître flatpicker et fingerstyliste avec un sens impressionnant de la mélodie et du groove, l'influence de Watson sur la musique folk et bluegrass au début des années 1960 a fait de lui une figure légendaire dans ces genres. Ses enregistrements et ses performances ont inspiré des légions de guitaristes à se plonger dans les subtilités de son jeu, laissant peu de doute sur le fait que Doc Watson définira à jamais ce qu'est la cueillette de bluegrass.
&mdashAT

Xuefei Yang

L'incroyable talent de Yang en tant que guitariste classique lui a apporté une série tout aussi incroyable de « premières ». Elle a été la première guitariste chinoise à entrer dans une école de musique, la première musicienne chinoise à recevoir une bourse complète de la Royal Academy of Music de Londres et la première guitariste chinoise à devenir célèbre à travers la planète.
&mdashMM


Épisode 2 - Smokey Yunick

Rôdant dans les stands de NASCAR avec une pipe en épi de maïs, un chapeau de cow-boy et une combinaison blanche de la tête aux pieds, Smokey Yunick et sa manière très méridionale de parler ont laissé un énorme impact sur le sport automobile américain. Non content d'être un brillant ingénieur, il était un coureur, un aviateur, un héros de guerre, un contrebandier, un inventeur et peut-être le plus grand tricheur de l'histoire du sport organisé.

1 commentaire

Ma première voiture était un seau de merde. C'était une Holden Commodore de 1990, qui est une sorte de grosse et lourde berline 6 cylindres stupide que nous avons en Australie. Je l'ai acheté fin 2002. Il avait parcouru 320 000 kilomètres. L'isolant en caoutchouc autour des portes pendait, alors je l'ai retenu avec du ruban Gaffa. Les supports du moteur ont été abattus, vous pouviez sentir ce gros vieux moteur Dodge trembler violemment sous le capot chaque fois que vous coupiez le courant. La suspension était encore pire, à vitesse d'autoroute, l'avant se soulevait et commençait à se balancer, comme s'il glissait sur un nuage. C'était une bombe dangereuse et peu fiable.

Mais ce n'était que 2500 bux, enregistrement compris.

Il y a deux ans, j'ai vendu une voiture. C'était une Mitsubishi 380 2007, qui ressemble à une Galant. Il avait une bosselure dans le panneau de custode arrière gauche, et avait besoin d'une pièce de 100$ pour son échappement. Il a peut-être eu besoin d'un petit travail de suspension aussi. Mais à part ça, c'était en excellent, avec un peu moins de 200 000 kas au compteur.

Le problème, c'est que dans les années qui ont suivi, le gouvernement et l'industrie avaient réprimé. Les normes de sécurité s'étaient considérablement améliorées et il en coûtait beaucoup plus pour certifier une voiture d'occasion pour le titre et l'immatriculation afin qu'elle puisse être vendue. Fini le temps où un adolescent ennuyé avec un travail à temps partiel pouvait se procurer une voiture bon marché et légale.

Quand j'ai réalisé cela, je me suis senti un peu triste pour moi, 18 ans. Le monde que je connaissais dans ma jeunesse avait disparu. De plus, j'ai adoré cette voiture. C'était moche, mais ça avait de la personnalité. Les enfants d'aujourd'hui n'auraient pas l'occasion de faire l'expérience du même droit de passage que celui d'acheter et de conduire leur propre bombe colorée.

Puis je me suis souvenu du moment où il a failli sortir de la route à 120 km/h lorsque la suspension vacillante s'est inclinée de l'autoroute. Et je me suis dit. Hein. Peut-être que tous ces règlements supplémentaires sont en fait une bonne chose.

Il est né en 1923 dans la Pennsylvanie rurale. Ses parents étaient des immigrants d'Europe de l'Est et son père était un ivrogne violent qui le battait sans relâche. Ils étaient une famille d'agriculteurs, assis sur environ 20 acres. C'était une enfance très malheureuse, frappée par la pauvreté, brisée. Sa sœur a quitté la maison dès qu'elle a pu, et il a été laissé au jeune Smokey de s'occuper de la ferme pendant que leur père passait des semaines loin de la maison pour travailler comme menuisier. Aucune explication n'est donnée sur la raison pour laquelle papa a acheté une ferme alors qu'il n'était pas agriculteur, mais voilà.

Déclenchez un avertissement sur ce bit suivant : Smokey a été violé par la femme d'un voisin alors qu'il avait 12 ans. Il ne l'exprime pas de cette façon, il appelle cela perdre sa virginité, et peut-être pour une génération plus âgée, c'est tout ce que c'était. Mais après avoir lu l'intégralité de son autobiographie, je suis convaincu que le fait d'être maltraité par une femme au foyer prédatrice de 30 ans a eu un impact sérieux sur sa vie d'adulte. Il a publié l'histoire de sa vie quand il avait environ 73 ans, et le livre est jonché des commentaires de vieillards les plus sales que vous puissiez imaginer. Voici quelques citations de choix :

« Je rencontre une riche nymphomane de 17 ans qui vit avec sa grand-mère. Si elle voit un garçon à cheval avec sa bite, elle est sexy. Elle s'éclate avec le danger de se faire prendre à un feu d'arrêt. Elle vous grimperait dessus pendant que vous conduisez, ou derrière une station-service, ou dans un parking pendant la journée.

« Entraînement au nez dur : de jour, de nuit, de cross country et de voltige à outrance. Je deviens un robot. Pas de chatte en trois mois à Miami, pas de chatte en trois de plus dans le Dakota du Sud, deux quickies à Santa Ana, un couple « presque » à Visalia, flat zero à Taft.

"J'ai aussi eu un peu d'imprudence dans le département des dames (comme "le faire" sur un banc de gare routière à 17h00 avec un employé de PX). J'avais besoin d'être beaucoup plus sérieux dans mon travail avant de me faire prendre.

On dirait qu'il y a un aparté sur le fait de s'envoyer en l'air une fois toutes les 3 ou 4 pages. Maintenant, au risque d'être traité de psychologue en fauteuil, Smokey me semble profondément sexuellement compulsif. Cela ruine d'innombrables relations pour lui. Il mentionne les IST à plusieurs reprises. Un homme de sa génération n'aurait pas vu le problème avec tout cela, mais de mon point de vue contemporain, il a été manipulé quand il était enfant et cela l'a probablement foutu en l'air.

Quand il n'étudiait pas, Smokey passait son temps à travailler dans un champ avec une charrue très usée et un vieux cheval de trait têtu et gras nommé Bill. C'était un travail horrible et frustrant. À 14 ans, Smokey a dépensé le peu d'économies qu'il avait (15 $), a acheté une vieille Ford défoncée et des pièces de camion, et à l'aide de scies à métaux, de ciseaux et d'une perceuse à manivelle, il s'est construit un tracteur. C'était son premier projet mécanique, et cela allait définir le reste de sa vie.

Il a acheté sa première moto à 16 ans, un chef indien Bonneville. Il l'a écrasé en essayant d'impressionner certaines filles. Il voulait terminer ses études secondaires, être le premier de sa famille à obtenir son diplôme, mais son père est décédé subitement d'une crise cardiaque, il a donc dû abandonner pour subvenir aux besoins de sa mère.

Il a obtenu un emploi chez un concessionnaire Ford. Il n'était qu'un junior qui gagnait 10 $ par jour, alors il travaillait la nuit dans un chantier de démolition. Il a principalement travaillé sur de gros moteurs, des camions et des tracteurs, et s'est autodidacte en physique et en chimie.

C'est à peu près à cette époque que sa mère a poursuivi Smokey, alors âgée de 16 ans, pour ne pas l'avoir suffisamment soutenue.

Il a passé la majeure partie de son temps libre à fouiller avec une autre moto qu'il a trouvée lors d'une vente aux enchères de stockage. C'était un vélo militaire de 20 ans, à peine utilisé, qui avait des lanternes à gaz pour les phares. Le genre qu'il fallait allumer avec une allumette avant de rouler. Il y a construit un side-car plat en bois et a fait le tour de la ville avec son chien sur le côté, inclinant souvent le vélo et l'inclinant pour pouvoir dépasser les voitures plus facilement. Avec le chien à bord, bien sûr.

Une nuit, rentrant chez lui en état d'ébriété, lui et le chien ont conduit le vélo d'un pont dans une rivière glacée. Devant échapper à la police pour éviter d'obtenir une contravention pour conduite en état d'ébriété et alcoolisme chez les mineurs, il a décidé qu'il en avait assez. Il passa les mois suivants à errer dans le Midwest, à faire des petits boulots et à séjourner dans des maisons de transition.

Selon Smokey, "Mec, je vais le dire, il n'y a rien dans mon enfance et mon adolescence qui méritent d'être rappelés."

Il est revenu en Pennsylvanie et a commencé à travailler dans une usine de munitions. Il avait encore la Bonneville qu'il avait accidentée l'année précédente. Il a pris son salaire, l'a fait fonctionner et s'est mis à l'augmenter pour la course. Il l'a emmené à une course en ligne droite sur une petite piste de terre appelée Hatboro. Il s'aligna sur la ligne de départ, mit le moteur en marche et décolla… dans un gigantesque nuage de fumée noire. Smokey, 17 ans, avait du travail à faire avant de devenir un très bon ingénieur.

La foule a adoré, et le courageux petit nouveau s'est rapidement fait un surnom pour sa moto crachant des nuages. "Fumé."

Il a enchaîné avec une grande course à Langhorne quelques semaines plus tard. Il a menti sur son âge et ses qualifications pour entrer sur la grille et s'est rapidement rendu compte qu'il était bien au-dessus de sa tête parmi les coureurs aguerris. Il a percuté un autre coureur, a totalisé la Bonneville et s'est cassé les doigts, les orteils et quelques côtes.

«Il n'y avait pas de traitement gratuit à l'hôpital pour les coureurs à l'époque, et pas d'assurance, alors j'ai juste transpiré la guérison. J'ai encore un petit orteil au-dessus de l'orteil suivant, c'est comme ça que ça a guéri.

Il a abandonné la course de moto parce que c'était trop dangereux. Il a décidé de commencer à jouer avec les avions à la place. Il a quitté son emploi et s'est mis en place pour devenir certifié en tant que mécanicien de l'armée de l'air, et à partir de là, il a poursuivi sa certification en tant que pilote de chasse.

La semaine suivante, une bouteille de gaz lui a explosé au visage au travail et l'a aveuglé d'un œil. Il n'a pas retrouvé une vision complète et il a été bloqué par une formation d'opérateur radio. Il a été écrasé.

Son entraînement était dans le Dakota du Sud, et il faisait très froid. Les hommes étaient logés dans des baraquements minables et minables, et Smokey dit que pas mal d'hommes sont morts de ces conditions. Il est devenu pleinement qualifié en 2 mois et était sur le point de partir pour une véritable mission, lorsque le médecin militaire qu'il voyait l'a aidé à tricher lors d'un examen de la vue. Il a finalement suivi la formation de pilote. Il a attribué cela au fait qu'ils étaient désespérément à court de pilotes.

Il a été expédié à Santa Anna, où il pouvait maintenant voir que son manque de visions était le moindre de ses problèmes :

« Vous voyez, j'ai pensé à ce stade, « comme vous avez bien appris à voler » était le boogie. Non, pas du tout, vous deviez absorber les mathématiques, la physique, la météo, l'ingénierie, l'aérodynamique et prendre ou envoyer 18 mots de code Morse par minute. Les exigences du collège étaient réelles.

Il se fraye un chemin et devient pilote de bombardier. L'entraînement semble consister principalement à baiser dans un entraîneur B-52. Larguer des bouteilles de coca près des animaux de la ferme et des locomotives bourdonnantes à basse altitude. Quelques citations de choix :

"Un enfant de 19 ans, qui aurait été mécanicien de station-service si aucune guerre n'avait commencé, est censé savoir comment piloter cette mère de 180 000 livres d'une envergure d'environ 200 pieds de nuit ou de jour, par temps clair ou météo aux instruments partout dans le monde. "

« … qui durent 15 pieds au sol, vos trous du cul sont tellement plissés que vous ne pouviez pas y enfoncer un clou de dix centimes avec un marteau de quatre livres. Vous atterrissez et recommencez à respirer.

Il y a d'excellentes sections dans son livre qui enlèvent un peu de l'éclat au brillant de la plus grande génération. Ma partie préférée concerne les drogues de combat. De nombreux historiens militaires en parlent, mais ce n'est pas souvent que l'un des combattants en parle aussi franchement. Les hommes enrôlés recevaient (et reçoivent encore) souvent de puissants stimulants pour les aider à performer au combat. Comprimés d'amphétamine, principalement. Smokey les décrit comme plusieurs pilules qui :

"sont suffisants pour vous faire grimper de rire au sommet d'un missile et leur dire de l'allumer. Une pilule un peu "courageuse" qui vous donne une endurance impie pendant environ 36 heures.

Il a des anecdotes sauvages, peut-être à moitié vraies, de son temps en tant que cadet. L'un des autres pilotes a bombardé une ferme de familles noires, tuant tout le monde à l'intérieur. Cela a été traité comme une énorme blague. Une autre fois, il a effectué une sorte d'entraînement après une séance d'entraînement toute la nuit, puis a contracté une appendicite à mi-chemin de la mission. Cela l'a mis hors service pendant 3 mois.

Il a ensuite été envoyé en Europe. Il a piloté son Bomber tout le long du trajet en petits sauts. De la Floride à la Nouvelle-Angleterre, au-dessus de l'Atlantique, puis entraînement et préparation avec la Légion étrangère française en Afrique du Nord.

«C'étaient de bons pilotes, fous comme l'enfer, mais ils ont piloté l'avion comme un bon cavalier monte un cheval. L'avion n'a pas volé et ne les a pas intimidés.

Ils ont enseigné à Smokey de précieuses leçons de vie, l'importance de planifier sa préparation, de ne pas remettre les choses à demain, et il pense qu'ils l'ont aidé à surmonter certaines de ses tendances les plus racistes (bien que selon les normes modernes, Smokey était encore assez raciste).

Il est ensuite stationné à Bari, en Italie, puis à Foggia. Il se décrit comme un jeune de 19 ans désemparé, à peine qualifié pour voler, aux commandes d'un B-17, avec l'illusion de bombarder rapidement les nazis en enfer. Des délires vite anéantis.

« Après dix minutes de flak, des combattants tirant de vraies balles réelles et voyant ce qui arrivait à certains des autres, le combat ne semble pas si grand. Il n'y a aucun moyen de décrire l'impuissance d'un gros avion comme un 17 qui tourne la queue en premier et brûle.

Les bombardiers volent en formation, les extrémités des ailes à quelques mètres l'une de l'autre. Il y a de la flack qui explose tout autour d'eux, des combattants allemands dansant dedans et dehors en allumant leurs coques avec des tirs de canon. Ce n'est rien de plus que la chance du tirage au sort pour savoir qui est abattu. Smokey est devenu dépendant de l'alcool et de la drogue pour l'aider à faire face.

Smokey a perdu sa religion pendant la guerre. Élevé catholique, son expérience avec le catholicisme officiel, le manque de compassion fondamentale l'a conduit à quitter l'église.

« Une fille enceinte à Foggia, en Italie – Le temps est plus que horrible – froid, neige, vent. Je cours vers notre prêtre d'escadron : « Viens nous donner un coup de main. La fille et nous avons tous peur. Elle veut un prêtre, elle pense qu'elle va mourir. Ce fils de pute ne viendrait pas. Enfoncer "hors mariage", apparemment, elle a foutu sa licence catholique "cela lui fait bien, laissez-la pourrir en enfer". Dans environ deux heures, bébé est né. Heureusement, les deux ne sont pas morts. Dois-je alors vous dire ce que je pensais du catholicisme ?

Il écrit sur sa forte consommation d'alcool pour faire face à la peur qu'il ressentait. Il raconte comment les B-17 Tailgunners ne tiraient souvent pas, tellement peur non seulement de leurs propres canons, mais aussi de tuer des pilotes ennemis, rentrant chez eux avec toutes leurs munitions. Il parle également des artilleurs qui étaient des « tueurs à froid », qui ont pris des photos et enregistré chaque avion ennemi qu'ils ont abattu.

Il raconte ses rencontres avec Berlin Sally, la tristement célèbre propagandiste nazi anglophone qui diffusait aux avions alliés sur leur fréquence radio, terrifiant les jeunes pilotes en route pour des missions de bombardement. Il parle d'un de ses amis qui s'est fait tirer les couilles par la flak, et comment, lors de la mission suivante, il a fait souder une plaque d'acier de 50 livres sous son siège. Il raconte avoir vu l'avion d'un ami s'écraser et brûler juste devant lui pendant le décollage, et comment il a dû faire voler l'avion à travers l'épave pour s'envoler.

Il a bien servi, mais a été transféré hors de l'aile des bombardiers après avoir foutu une mission spectaculaire. Il a volé la combinaison pare-balles personnelle du général Curtis LeMay, l'a emmenée en mission de bombardement, s'est perdu, a bombardé une position alliée au lieu d'une position ennemie, a détruit son nouvel avion et dans un effort désespéré pour économiser du carburant afin qu'il puisse le faire chez lui, a jeté tout ce qu'il pouvait hors de l'avion, y compris la combinaison anti-aérien de LeMay.

C'était toute la soirée.

Pour référence, Curtis LeMay était le gars qui a déclaré que les États-Unis « bombarderaient le Nord-Vietnam à l'âge de pierre ». Il a commis un certain nombre de crimes de guerre et n'était généralement pas un type bien. Vous pouvez imaginer sa réponse juste et mesurée à Smokey entaillant son costume de flak.

Smokey a passé le reste de son temps en Europe à faire des missions de nuit pour transporter des espions, une sorte de service de taxi d'espionnage. Il s'envolerait au crépuscule, atterrirait discrètement dans un champ à l'écart, déposerait et ramasserait des espions, et rentrerait très soigneusement chez lui pour éviter les canons allemands. Il a commencé à travailler en indépendant, faisant des petits boulots pendant son temps d'arrêt pour les cartels criminels et les mercenaires. Il dit également qu'il a vu le corps de Mussolini pendu sur une place de la ville près du lac de Côme. C'est là que Mussolini est mort et que son corps a été pendu, mais je vous laisse le choix quant à la quantité d'histoires de guerre de Smokey que vous pensez pouvoir croire.

Il n'a pas fini par passer toute la guerre en Europe. Il a été transféré au théâtre asiatique. Initialement affecté en Inde à des tâches de fret et de transport, Smokey s'est vite rendu compte qu'il y avait une tonne d'argent à gagner en tant que contrebandier sanctionné. L'armée de l'air a parcouru des routes vers l'Inde et a ravitaillé les nationalistes chinois qui se battaient contre les Japonais et les communistes. La contrebande et la corruption étaient un secret de polichinelle parmi les officiers de l'armée de l'air de la région, et Smokey, sentant qu'il avait fait sa part de prix pour son pays, a décidé de se joindre à l'action.

Sur le chemin de la Chine, il transportait du savon, de l'alcool, des préservatifs et des bas en nylon. En sortant, il serait chargé de peaux d'animaux, d'ivoire, de jade et d'antiquités volées.

« Est-ce que cela me dérange par rapport au fait évident que c'est illégal ? Non, je pensais que je faisais ça à mon rythme et notre gouvernement était au courant. Je l'ai vu comme un énorme gaspillage d'argent. Mais, bien sûr, qu'est-ce que la guerre ? "

Smokey ne s'en sort pas avec autant d'argent qu'il le devrait. Il découvre cette chose merveilleuse qui n'est pas encore arrivée dans le monde occidental, appelée l'héroïne, et la plupart de l'argent qu'il a gagné en contrebande au cours des dernières années de la guerre est littéralement parti en fumée.

Parmi tous les malarky, il est devenu un mécanicien très, très talentueux. Il a reconstruit un B-25 à partir de pièces de rechange et l'a mis au point. Il a fini par l'utiliser comme son avion personnel pour le reste de la guerre. Il a travaillé sur des hélicoptères, des chars, des bombardiers, des transports et a été appelé à effectuer des trajets de transport dangereux précisément parce qu'il était le genre de pilote qui pouvait avoir de terribles ennuis, tout en gardant son avion en l'air grâce à son savoir-faire mécanique. Il était devenu un ingénieur autodidacte et magistral. En effet, une bonne partie de son livre est moins une histoire de vie et plus de conseils d'ingénierie folkloriques.

Une fois la guerre dans le Pacifique terminée, Smokey est resté quelques mois dans les forces d'occupation à Okinawa, mais il était émotionnellement et mentalement épuisé. Une nuit, un Japonais affamé a fait irruption dans une salle d'approvisionnement et a volé une boîte de tomates. Smokey l'a interrompu, et dans une panique, Smokey a tiré et tué le gars. Il effectua d'autres transports, se rappelant notamment avoir récupéré les survivants affamés des marches de la mort de Baatan. Ses derniers jours en tant que pilote de l'armée de l'air sont un brouillard de drogue, d'alcool et de travailleuses du sexe.Il a raté non pas un, mais deux voyages à la maison à cause de la gueule de bois et a dû faire du stop sur un bateau à destination d'Hawaï pour revenir à San Francisco.

Il a quitté l'armée de l'air et s'est marié avec Elizabeth Yunick. À vrai dire, il ne savait pas quoi faire de lui-même. Il a vécu avec ses parents pendant un certain temps, et a enterré ses 150k dans la contrebande dans une grosse boîte de conserve. Il a fait quelques petits boulots, un mécanicien ici, un copilote de ligne aérienne là-bas. Son cœur vagabond l'a finalement conduit loin du nord-est froid des États-Unis et jusqu'à la plage de Daytona. Il en avait fini avec les avions et en avait fini avec le travail pour d'autres personnes. Là, dans un coin de terre assez adossé à un marécage, Henry Yunick a lancé sa propre entreprise, appelée "Smokey's Best Damned Garage in Town". Smokey avait besoin de quelque chose pour remplacer le frisson de ses expériences en temps de guerre, et la Floride était le cœur battant de l'industrie américaine naissante du sport automobile. Sa nouvelle épouse a insisté sur le fait qu'il n'était pas autorisé à courir, alors Smokey a plutôt travaillé comme ingénieur en chef.

Smokey décrit les hommes des premiers jours de la course comme «un groupe étrange d'humains, un peu carnie et une étrange bande de gitans». Pardonnez l'insulte. Aucun n'avait de diplôme d'études secondaires, plusieurs ne savaient ni lire ni écrire. C'étaient des hommes de la classe inférieure à la recherche d'un frisson. Néanmoins, de ce groupe très étrange, Smokey pourrait bien être le plus étrange. Il défilait dans les fosses, la gueule de bois et jurant, aboyant des opinions à quiconque était à portée de voix. Il portait un survêtement et une salopette entièrement blancs avec un chapeau de cowboy blanc et une pipe en épi de maïs. Issu d'une bande d'excentriques, il était leur roi.

L'année était 1947, et c'était le début du reste de sa vie.

Le nombre de personnes créditées par Smokey comme étant remarquables à ce stade est trop nombreux pour être mentionné : il a une histoire et une opinion sur chacune d'entre elles. Par souci de concision, je vais m'en tenir à quelques-uns d'entre eux.

Tout d'abord, il y avait Marshall Teague. Teague était à la fois un expert en conduite automobile et en ingénierie, ce qui en a rapidement fait l'une des personnes préférées de Smokey. Teague était aussi un vétéran des pilotes de bombardiers, et cela lui a valu l'affection de Smokey. Teague l'a rapidement embauché pour travailler dans son équipe de course. Fait amusant : avez-vous vu le film Pixar « Cars » ? Doc Hudson est basé sur Teague.

Teague était également l'un des pères fondateurs des courses NASCAR modernes. Il était à la fois trésorier et secrétaire dans les premières années, mais le côté commercial ne l'intéressait pas tant que ça. Il était plus passionné par la course. Cela le mettait en fort contraste avec le président de l'association, Bill France.

NASCAR a été créé à l'origine pour empêcher les coureurs de se faire voler par les propriétaires de pistes. Souvent, Smokey et son équipe parcouraient jusqu'à 1 000 milles pour se rendre à une course, conduisant la nuit avec la voiture de course à l'arrière d'un camion à plateau. Les gens entraient, payaient leurs billets, les pilotes courraient… et le propriétaire de la piste s'enfuirait avec les recettes. NASCAR, en tant qu'organisation centralisée, a empêché cela. Bien sûr, comme le souligne à plusieurs reprises Smokey, les pilotes et les équipes se sont toujours fait avoir par la direction d'autres manières, mais au moins c'était le diable que vous connaissiez.

Bill France était l'architecte derrière NASCAR. Il avait un cerveau d'affaires formidable, mais était un caractère moins qu'éthique. Smokey a estimé qu'il était coupable de toutes sortes de péchés, y compris la vente d'équipements gouvernementaux volés au milieu de la Seconde Guerre mondiale.

"La France était un bull-shitter de classe mondiale, et avait les couilles d'un éléphant en ce qui concerne le jeu avec les finances, et il travaillait 20 heures par jour, sept jours par semaine si nécessaire." La France s'est divisée en deux peuples. Celui que les coureurs connaissaient, et celui que les « gens de l'argent » connaissaient. La France pouvait manipuler les gens comme le joueur de flûte. Vous ne pouviez pas croire une putain de chose qu'il disait. Il a utilisé le nom de l'avion de Lindbergh, "nous". C'était toujours « nous » faisant le travail, et « moi » reçoit l'argent. La France était aussi impitoyable qu'Hitler.

Teague et la France s'affrontaient régulièrement. L'un était là pour la pureté de la course, et l'autre cherchait à en tirer profit.

En termes de style de vie, le sport automobile était exactement comme l'armée de l'air. Alcoolisme acharné, promiscuité, modes de vie d'un accro du travail dans des conditions très difficiles. En 1947, Smokey a été payé par Hudson Cars pour leur fabriquer des moteurs de course pour 200 $, ce qui était une énorme somme d'argent. Le problème était qu'après la construction, le réglage, l'installation, puis la gestion le jour de la piste, cela revenait à environ 2 $ de l'heure.

« Le dernier jour avant notre départ pour la course, c'était presque toujours comme ça. Travaillez le jeudi jusqu'à 18h00 à votre travail habituel… mangez… puis travaillez sur la voiture de course. Cette nuit-là, vous commenceriez à boire du whisky avec des chasseurs de bière pour continuer, rester éveillé et travailler tout le jeudi soir. Vous continuerez toute la journée du vendredi jusqu'à minuit, puis vous vous connecterez et remorqueriez toute la nuit pour commencer l'inspection à 8h00 quelque part. Ensuite, vous vous qualifieriez samedi après-midi vers 18h00… quitter la piste en emmenant le moteur avec nous. De retour au motel, vous travailleriez sur le moteur samedi soir et réinstalleriez dans la voiture de course de 5h00 à 5h30 le lendemain matin. La course avait lieu dimanche après-midi. Si vous aviez un accident, vous deviez faire remorquer une voiture de course à « barre jaune », puis remorquer pour rentrer à la maison. Nous voulions être à la maison à 8h00 le lundi matin afin de pouvoir faire notre journée de travail le lundi. Enfin, lundi soir, nous nous couchons. Nous étions fous, parce qu'au mieux tout ce que vous pouviez espérer était d'atteindre le seuil de rentabilité et de vivre.

Smokey s'est fracassé la main en essayant d'attraper un moteur, un autre homme s'est fait écraser par un camion tombant d'une monture, et tu te souviens comment j'ai dit que le garage était adossé à un marécage ? De vrais alligators adultes erraient souvent dans le magasin. Smokey en a gardé un comme animal de compagnie pendant un certain temps, jusqu'à ce qu'il morde un ouvrier, lui enlevant presque le pied.

En 1950, Smokey et Teague ont conduit une voiture appelée Hudson Hornet. C'était une chose étrange, souvent décrite comme une baignoire à l'envers. Hudson n'était pas une très grande entreprise ou une entreprise prospère, l'une des centaines de constructeurs automobiles faisant le tour du drain ou rachetés dans l'Amérique d'après-guerre. Ils avaient de gros problèmes d'investissement en capital et leur usine était au mieux vétuste. Néanmoins, la Hornet était une voiture puissante avec un châssis solide. Smokey et Teague en ont fait une proposition gagnante.

Ils ont remporté le championnat en 51 avec 7 victoires, ont terminé 2e en 52 avec 8, ont gagné à nouveau en 53 et ont terminé deuxièmes en 54. 39 victoires au total sur une période de 4 ans. Ils ont fait du Hornet un nom familier «The Fabulous Hudson Hornet» et ont contribué à cimenter sa place en tant que pièce classique de l'Americana. Herb Thomas a été champion ces deux années.

La relation avec Hudson a pris fin lorsqu'ils ont fusionné avec Kelvinator à la fin de 54' pour devenir American Motor Cars. Si vous n'avez jamais entendu parler d'AMC, c'est parce qu'ils ont été rachetés eux-mêmes au milieu des années 1980. Dans tous les cas, amc voulait utiliser un nouveau style Hornet avec un châssis différent, et Smokey le détestait. "Je vois la voiture comme un perdant et je suis mort contre elle." Il a serré la main de Marshall Teague et a quitté Hudson pour Chevrolet.

Maintenant, Chevy est peut-être une marque de voiture célèbre maintenant, mais à l'époque, ils avaient de sérieux problèmes. La Chevrolet 55 a été un tournant majeur pour l'entreprise. La plupart des gens considéraient la voiture comme un perdant, et Smokey lui-même avait des réserves à ce sujet. Elle avait un moteur beaucoup plus petit que les autres voitures sur le terrain, avec un V8 Chevy de 4,3 litres à petit bloc. À titre de comparaison, l'Oldsmobile de 55 pouces était équipée d'un V8 de 5,4 litres.

Smokey s'est mis au travail sur ce moteur.

« Au-dessus d'environ 5 800 tr/min, les pistons, les roulements et les soupapes sont tous tombés en enfer plus vite que je ne pouvais les réparer. Nous avions une liste de problèmes à résoudre. Chevy était d'accord et NASCAR souriait en disant: "Chargez les wagons les garçons, la mule est aveugle!"

Il mentionne cette dernière citation à la fin – souvent attribuée à Bill France. Je ne peux toujours pas décider ce que cela signifie vraiment, mais je pense, *pense*, cela signifie qu'un travail doit être fait, et la mule ne sait pas ce qui est bon pour elle, alors exploitez la mule pour obtenir ce que vous voulez en dehors de ça. Dans cette analogie, Smokey est la mule, et Bill France fait le chargement.

Dans tous les cas, Smokey travaille sur le petit bloc de son garage, bricolant les têtes et les culbuteurs, et en consultation avec l'équipe de moteurs de Chevrolet, ils ont fini par en faire un très bon moteur de course. Le petit bloc a fini par être aussi puissant que la plupart des plus gros moteurs, mais plus petit et plus léger. Il est maintenant considéré comme l'un des meilleurs moteurs produits aux États-Unis, et sa forme de base est restée en production de 1955 à 2003.

Smokey a couru la 55' Chevy pour la première fois au Southern 500 à Darlington, à peu près à mi-chemin de la 55' saison Nascar. C'est l'une des plus grandes courses de l'année, et Smokey n'avait pas une très haute opinion de la piste elle-même :

"Maintenant, cette piste était un fils de pute dangereux parce qu'il y a de très gros trous dedans. Vous voyez, c'était à peu près une berge à 30 degrés, et les berges étaient au fond du fleuve Mississippi (un limon fin). Pas moyen de le stabiliser. Je pense que quelqu'un a été tué à chaque fois qu'il a été exécuté. Enfer, Lee Petty a traversé la clôture au tour 3. Sur une ligne électrique à 40 pieds du sol et a atterri dans un parking sur ses roues. Eh bien, la piste est devenue si difficile que les réservoirs d'essence sont tombés, de vrais essieux ont éclaté, les suspensions avant se sont branlées et les moteurs ont vraiment surchauffé.

« La surface de la piste était en asphalte, et aucun asphalte connu ne pouvait supporter le poids, la vitesse et les forces latérales de tant de voitures de course par une chaude journée. Ainsi, comme les agriculteurs qu'ils étaient, la direction de la piste, la veille de la course, enduisait les virages d'une huile que j'appelais « merde de chouette » ou « graisse d'ours ». Cette solution de pansement a réduit la traction latérale à un point tel qu'elle n'a pas malaxé l'asphalte, et elle est restée assez bien en place.

En termes simples, la piste pouvait désormais durer toute la course, mais les voitures de course roulaient sur de la glace noire. "

Il y avait une entrée et une sortie, sauf de l'autre côté de la voie au virage quatre. Pour faire entrer ou sortir une ambulance, il fallait arrêter la course.

C'est le bon moment pour découvrir ce pour quoi Smokey est le plus célèbre : il est considéré comme l'un des plus grands tricheurs de l'histoire du sport organisé. Vous avez peut-être entendu le terme « course de stock car ». Ce à quoi cela fait spécifiquement référence, c'est l'idée que les voitures sur la piste ne peuvent pas être spécialement conçues pour la course. Ainsi, avec la Formule 1, les voitures sont construites à partir de zéro par une équipe d'ingénieurs spécialement pour ces courses. Vous ne verriez jamais une voiture de F1, ou quoi que ce soit du genre, sur une route ordinaire, car elles sont très précisément conçues pour faire le tour d'une piste. Dans les courses de stock car, les pièces automobiles doivent être « stock », car elles doivent être les pièces standard qui ont été produites en série par les fabricants. Vous ne pouvez pas sortir et verser beaucoup d'argent dans un moteur personnalisé juste pour votre coureur, vous devez utiliser celui qui, disons Chevrolet, met dans leurs muscle cars de consommation régulière.

Mais vous êtes autorisé à modifier la voiture dans des limites raisonnables. Par exemple, vous pouvez mélanger et assortir des pièces d'une voiture à une autre, ou modifier des pièces existantes pour qu'elles se comportent un peu différemment. Cela se traduit par de nombreuses règles écrites de manière confuse sur ce qui est et ce qui n'est pas autorisé. Qu'est-ce qui est et n'est pas "stock".

« En ce qui concerne la nomination pour le premier membre du « Cheater’s Hall of Fame ». Je viens de lire attentivement le livre de règles. Si un écrou, un boulon ou une pièce n'était pas spécifiquement mentionné, ou si une mesure n'était pas donnée, je supposais que ces éléments étaient « fair game ». Même là où ils disaient « stock », qu'est-ce que cela signifiait ? Ils devaient dire « stock à partir d'un certain jour ». Bon sang, le stock peut changer beaucoup selon le moment et l'endroit où une pièce a été fabriquée.

Smokey a vécu et est mort en marge de ces règles, essayant constamment de trouver une zone grise qu'il pourrait exploiter. Dans quelle mesure il essayait activement d'obtenir un avantage injuste, et dans quelle mesure il essayait simplement d'être innovant avec son ingénierie, est sujet à débat.

Quel est le rapport avec le Southern 500 de 1955 à Darlington ? Eh bien, Smokey n'était pas satisfait des pneus dont il disposait pour la course, alors il a engagé un ami pour partir à la chasse à travers le monde pour un type de pneu unique, qui nécessiterait moins d'arrêts aux stands, et serait capable de faire face à la piste glissante :

"J'ai trouvé un trou dans les règles qui accordait beaucoup d'attention à la largeur des roues, aux motifs de la bande de roulement et aux trous de boulons, mais pas une fichue chose sur le diamètre. (Je voulais un pneu de 20 pouces si je pouvais l'obtenir.) »

Ils en ont trouvé un. Firestone avait récemment jeté un énorme tas de pneus qu'ils construisaient pour une équipe de course LeMans. Le copain de Smokey les a trouvés dans une casse et les a achetés pour un dollar pièce.

Entre la largeur des pneus et le poids plus léger de la Chevrolet, les pneus étaient bien plus durables que ceux des autres équipes, et même si la Chevrolet était plus lente de 2 à 3 mph en ligne droite, Herb Thomas, le pilote de Smokey, n'avait pas enfoncer une fois dans les 500 milles. Ils ont gagné facilement.

Certaines des autres équipes ont protesté après les qualifications et ont demandé que les super sports Firestone leur soient également accessibles. Mais Smokey avait le seul approvisionnement, et Bill France a dû renoncer à disqualifier les pneus Smokeys lorsqu'il s'est rendu compte qu'une victoire de Chevrolet signifierait qu'ils commenceraient à verser des sommes massives d'argent dans Nascar.

La Chevrolet a remporté la course facilement.

La carrière de Smokey était pleine d'anecdotes de contournement des règles.

Par exemple, la Hudson Hornet de 1951 était une voiture bien conçue mais mal fabriquée. La plupart des pièces n'étaient pas bien fabriquées et le collecteur d'échappement était rugueux et entravait l'écoulement des gaz à travers le système d'échappement. Les règles indiquaient clairement que vous n'étiez pas autorisé à meuler des surfaces à l'aide d'outils pour les rendre plus lisses. Alors Smokey a soufflé un composé abrasif, quelque chose comme du sable, à travers l'échappement encore et encore jusqu'à ce qu'il soit parfaitement lisse. Aucun outil n'a jamais touché le collecteur.

Au Daytona 500 de 1962, les réservoirs de carburant ne devaient pas dépasser 22 gallons. Les inspecteurs ont vidé le réservoir de la voiture de Smokey, l'ont rempli à nouveau pour vérifier la capacité, ont constaté qu'il contenait 22 gallons de carburant légaux et sont passés à autre chose. Une fois qu'ils sont partis, Smokey a pris une aiguille et a dégonflé le ballon de basket qui était caché à l'intérieur du réservoir d'essence, ce qui a libéré 6 gallons supplémentaires. Sa justification ? Tous les autres connards avaient aussi un réservoir de 28 gallons.

En 1968 (du moins je pense que c'était en 1968, la chronologie est floue), Yunick s'est rendu compte que bien que NASCAR imposait la taille des réservoirs de carburant, cela ne disait rien sur la conduite de carburant. La conduite de carburant est le tuyau qui transporte le carburant du réservoir au moteur. Une conduite de carburant ordinaire a environ un demi-pouce d'épaisseur et peut-être 4 pieds de long. Smokey a installé une conduite de carburant de 2 pouces de large et 11 pieds de long qui contenait 5 gallons supplémentaires. C'est 19 litres pour ceux d'entre vous qui vivent dans le monde civilisé.

Pour résumer sa philosophie : Il n'a pas dit que vous ne pouviez pas.

Quoi qu'il en soit, en 1956, Smokey volait haut. Il a été embauché pour travailler dans l'équipe d'ingénierie des petits blocs de Chevrolet et était à la tête de leur département de course. Cette année-là, Bunkie Knudsen est devenu vice-président de Gm et directeur de Pontiac. Pontiac était dans la même forme que Chevy était avant l'émergence du petit bloc. Ils produisaient des voitures lourdes et démodées avec des moteurs faibles.

Smokey considère Bunkie comme l'un des hommes les plus influents de sa vie. Un ingénieur formidable avec les compétences humaines et l'esprit économique nécessaires pour diriger un acteur majeur de l'automobile, lui, avec quelques-uns de ses sous-fifres et protégés, a transformé Pontiac.

Knudsen a demandé à Smokie de piloter une Chevy de 57 pieds lors de la dernière course de plage de Daytona, qu'il a remportée. Avant la construction du speedway, les courses sur la plage de Daytona se déroulaient sur la plage même. Lors de la course finale, les voitures étaient devenues si puissantes qu'elles remueraient le sable. Ce fut le début d'une longue amitié entre lui et Knudsen. Après une tentative à Indy Car Racing en 1958, Smokey est revenu à Nascar après que Knudsen lui ait fait une offre pour diriger une équipe Pontiac.

"Fireball" Roberts était son chauffeur.

« Fireball avait les compétences et les balles, et il était le plus intelligent des pilotes. Je sais aussi que Fireball avait deux allergies, une à l'asthme et une au travail.

Smokey le considérait comme un pilote exceptionnellement talentueux, et bien qu'ils se soient affrontés de temps en temps, ils étaient de très bons amis et travaillaient bien ensemble. Smokey a utilisé quelques nouvelles pièces d'équipement dans sa Pontiac '59. Les freins assistés et la suspension hydraulique réglable, qui ont tous deux fini par créer un problème de brevet qui a duré près d'une décennie. Ils ont connu une année modérément réussie, avec une victoire majeure au Daytona 500.

Du point de vue de la carrière, Smokey était au sommet de ses pouvoirs. Cependant, les choses n'allaient pas bien pour son vieux copain Marshall Teague.

Teague était resté avec Hudson, et comme Smokey l'avait prédit, la nouvelle voiture était un peu ratée. Après cet échec, il est passé pendant un certain temps à la course automobile Indy, mais le changement n'a pas été bon marché. Bill France était toujours président de NASCAR et avait accumulé une richesse et un pouvoir importants pour lui-même au cours des années intermédiaires. Malgré ses nombreuses années de service et son rôle de fondateur, la France a interdit Teague de NASCAR.

Teague a dû financer sa propre équipe, et cela s'est mal passé. Sans le soutien d'une grande entreprise, les coûts étaient extrêmement élevés pour lui personnellement, et en 1959, il était fauché. Il a essayé de trouver du travail chez Chevy, mais les chefs d'entreprise n'ont pas accepté. Il a dû implorer Bill France de le laisser revenir en NASCAR. La France a accepté, à une condition : que Teague établisse personnellement un record du monde de vitesse en circuit fermé dans une voiture choisie par la France.

La France n'était probablement pas seulement malveillante, un record comme celui-ci serait un puissant outil de marketing. En 57, de nombreux grands constructeurs se sont éloignés des courses de compétition, mettant à rude épreuve la NASCAR en tant qu'organisation. Des gambits promotionnels risqués comme celui-ci étaient exactement la façon dont la France prévoyait de garder les lumières allumées. Pourtant, tout l'arrangement exploitait un homme désespéré.

Smokey avait de sérieuses réserves sur l'accord. La voiture, comme il le disait, « voulait voler ». Cela signifiait qu'à grande vitesse, le profil aérodynamique de la voiture provoquerait une accumulation d'air à haute pression sous l'aile avant et soulèverait le véhicule du sol. Smokey voulait que Teague reconstruise entièrement la voiture, mais Teague a répondu qu'il ne pouvait pas. Il était fauché.

Smokey a appelé la France à annuler le tout, mais la France a répondu que Smokey "devrait s'occuper de ses propres affaires".

La tentative de record a assez bien commencé, Teague affichant un relais à 178 mph sur le circuit de Daytona alors nouvellement ouvert, un nouveau record pour une piste de course américaine, mais le lendemain, la voiture a basculé en entrant dans un virage, et à 140 mph, Teague a été projeté , siège et tout, de la voiture, où il s'est écrasé contre un mur de béton. Il est mort sur le coup.

« Alors que vous vous asseyez dans la « tribune Marshall Teague » à Daytona (au prix du billet, vous vous attendez à un siège climatisé et plaqué or), regardez pour « tourner un ». Peut-être que vous pouvez voir l'endroit sur la piste où il est mort en essayant de revenir en NASCAR.

Smokey ne dit jamais qu'il détestait la France pour ce qu'il a fait, la décrivant davantage comme un «ressentiment couvant». On peut avoir l'impression qu'il a laissé la France tranquille, mais le sport automobile est une activité dangereuse, et une partie de lui a peut-être pensé que la mort de Teague était simplement venue avec le territoire.

«En NASCAR de 1949 à 1958, environ dix ans et environ 400 courses au total, quelque 27 coureurs ont été mortellement blessés sur la piste de course et bien d'autres ont fait des feuilles de route difficiles. La plupart des bonnes pistes de course d'aujourd'hui ont un sacré bon hôpital sur le champ intérieur de la piste de course. À l'époque, un médecin local avec un sac et une ambulance ou un corbillard, ou peut-être juste un camion de pompiers, c'était tout ce que nous avions.

"Très peu de gens ont une idée de tous les sacrifices qu'un très grand pilote, ou tout pilote de compétition, doit accepter. C'est plusieurs fois, juste deux degrés plus froid que l'enfer. Le sang bout à 140 degrés F, et quand le sang bout, la mort s'ensuit en quelques minutes. Et que diriez-vous d'être assis dans la même position pendant quatre heures, bien attaché à des températures d'environ 130 degrés, voyageant à 200 à 300 pieds par seconde, à deux à 12 pouces d'un concurrent à vision restreinte (pare-brise recouvert d'huile et de caoutchouc et le dernier heure à courir au soleil sur un quart de chaque tour) en respirant du monoxyde de carbone cinq à dix fois au-dessus de la normale jusqu'à ce que vous soyez foutu. Là où la vraie histoire est, votre trou du cul est tellement plissé que vous ne pourriez pas y enfoncer un clou de 10 penny avec un marteau de quatre livres. Ensuite, faites cela 30 fois ou plus par an. Si rien d'autre, vous devez maintenant réaliser que quiconque fait ça est fou.

Ce serait un mensonge de dire que la mort d'un vieil ami était le seul problème de Smokey. Le mariage de Smokey avait fait mouche. Il buvait toujours et travaillait comme s'il avait 20 ans, sans parler de toutes les conneries, et ça le rattrapait vraiment. Il y a un chapitre dans son livre consacré à une course d'endurance longue distance qui se termine avec lui et Fireball Roberts coincés dans un motel en Californie avec des drogues non identifiables, une équipe de travailleuses du sexe et un homard vivant.

Elizabeth Yunick a poursuivi Smokey pour le divorce, et (à juste titre) a obtenu la maison, ainsi qu'un sain 200$ par mois pour s'occuper de leurs deux enfants. Malgré le concert avec Chevy qui rapportait beaucoup d'argent, le divorce a presque mis Smokey en faillite. Cela n'a pas aidé qu'un certain nombre de brevets qu'il avait en instance n'aient pas fonctionné et qu'il ait été foutu dans un accord de petite entreprise à hauteur de 15 000.

«Je suis tellement fauché en cette période que je vis dans une vieille buanderie. C'est maintenant notre atelier d'usinage à côté de l'atelier principal. Je dors sur un lit de camp et je n'ai que de l'eau froide du bain.

La perte de son mariage et la vue de tout ce que l'alcool avait fait à tant d'amis l'ont finalement convaincu d'arrêter de boire. C'était une tâche difficile - à l'époque, les stands NASCAR étaient trempés d'alcool, certains pilotes prenant même la piste complètement martelés, mais Smokey a continué, et en 1961, il a bu son dernier verre. Whisky canadien avec un chasseur de bière.

La série 1960 les a vus terminer premiers des qualifications au Daytona 500, terminer 3e au Firecracker 250 et remporter le Dixie 300 à Atlanta. Les chiffres font référence au nombre de kilomètres parcourus. Ils ne se sont pas classés dans le top dix des championnats des pilotes. Bref, pas une bonne année. 1961 était bien mieux. Ils ont conduit une deuxième voiture conduite par 'Starvin' Marvin Panch. Ils se dirigeaient vers un doublé au Daytona 500 lorsque la voiture de Fireball a fait exploser son moteur, laissant Marvin remporter la course. Fireball a terminé 2e à Charlotte, 3e à Atlanta et 5e au classement général.

Smokey a commencé à s'inquiéter un peu à cette époque. Entre les détracteurs de GM et les inspecteurs qui ont fermé ce qu'ils considéraient comme des pièces non standard, bon nombre des innovations que Smokey aurait aimé voir installées sur ses voitures ont été interdites. L'un d'eux était des pare-flammes pour les réservoirs d'essence arrière.

"Au début des années 60, un problème majeur que nous avons eu était que les "ingénieurs en tête-à-tête" à Detroit ont mis un fragile réservoir d'essence en acier de 20 à 25 gallons à moins d'un pouce du pare-chocs arrière et sont tombés sous la voiture à environ six pouces , totalement non protégé. Dès que tu te faisais taper dans le cul, il y aurait un feu de char. Eh bien, ils étaient géniaux dans les films, mais très durs avec les pilotes. Donc, en 63, j'ai construit une protection en alliage de chrome pour empêcher que cela se produise, mais Friel m'a fait l'enlever "

1963, l'équipe a vu Fireball atteindre son couronnement - une victoire au Daytona 500. Il ne gagnerait que deux autres courses pour la saison et terminerait 8e au classement général, mais une victoire au 500 était une affaire énorme.

1964 a vu Fireball s'imposer rapidement à Augusta. Plus tard cette année-là à Charlotte, il s'est gravement écrasé au 7e tour. Ce réservoir d'essence arrière non protégé dont Smokey était si inquiet a explosé. Il a subi d'horribles brûlures sur 90 % de son corps et a mis plus d'un mois à mourir à l'hôpital.

« Son plan était de prendre sa retraite en tant que pilote après la course où il s'est brûlé. Il venait de décrocher un bon emploi dans une entreprise de bière à Chicago. Il s'est arrêté pour me voir à Indy pour me dire que j'avais raison de dire que c'était fini pour lui en tant que chauffeur. Le dimanche à venir était ma dernière chance de qualification à Indy et sa dernière course. Dimanche, nous avons détruit ma voiture à Indy. Une heure plus tard, j'ai appris qu'il s'était écrasé et avait brûlé à Charlotte et qu'il était complètement foutu. J'ai remorqué mon épave jusqu'à Charlotte (arrivé à 5h00 du matin) mais ils ne m'ont pas laissé le voir, trop blessé. La prochaine fois que je l'ai vu, je l'ai aidé à le transporter jusqu'à un endroit situé à environ 400 mètres de la piste de Daytona, à moins de 100 mètres de son ami Marshall Teague.

Deux autres pilotes, Eddie Sachs et Dave Rovertson, sont décédés dans des circonstances similaires la semaine suivante à l'Indy 500, bien que je ne puisse pas dire avec certitude si le réservoir de carburant était le coupable dans ces cas. Malgré le carnage, NASCAR n'a pas agi si rapidement pour améliorer les normes de sécurité. L'année suivante, l'équipe de Smokey roulait sur une Chevrolet Chevelle.

Il avait une pile à combustible en caoutchouc de 22 gallons, la première en NASCAR. L'inspecteur en chef a dit : « Sortez cette chambre à air d'ici et mettez-y un piège mortel en acier standard. » J'ai donc commencé à négocier avec lui et lui ai dit : "Je ne déplace pas ce char nulle part, il reste." Il dit: "Alors tu es hors d'ici." Je dis: "Très bien, tu peux aller te faire foutre en l'air sur un canard au galop, je ne fais rien."

Après de nombreux cris et injures, la France lui a finalement permis de faire fonctionner la pile à combustible en caoutchouc fabriquée par Firestone, qui est devenue un élément standard dans les années à venir. Encore un autre exemple de cas où il n'est tout simplement pas pratique de faire fonctionner une pièce d'origine sur une voiture de course.

Smokey a passé des mois à essayer de battre la Chevelle dans une voiture de course décente, et a appris énormément sur la réduction de poids et l'aérodynamisme dans le processus. Sa description de ce qu'il a réellement fait à la voiture est trop compliquée à comprendre pour moi, et encore moins à expliquer, alors je dirai simplement ceci : il l'a essentiellement reconstruite à partir de zéro, et ce n'était toujours pas un bon coureur. En fin de compte, il s'est heurté à toutes sortes de problèmes d'inspection et n'a jamais réellement participé à une course.

Malgré cela, la Chevelle est la plus grande partie du folklore de Smokey Yunick. La légende urbaine parmi les fans de course est que ce n'était pas une vraie Chevelle, et qu'il a en fait construit une réplique 7/8ème pour tromper les inspecteurs. Cette histoire est absurde, car une berline de taille 7/8 serait au moins environ deux pieds plus courte qu'une berline de taille normale, et la différence serait claire même pour quelqu'un qui s'en fout des voitures. De plus, à quoi servirait une version légèrement plus petite d'une mauvaise voiture ? Pourtant, la légende a persisté et Smokey a passé une bonne partie de ses années crépusculaires à signer des photos de la 67' Chevelle.

Il a finalement quitté NASCAR en 1971. Il décrit la goutte d'eau comme un conflit de règle avec Bill France, mais il me semble plus que le monde qu'il connaissait l'avait dépassé.

« Quand on me demande de comparer les courses de 1940 à celles de 1990, les gens me demandent : « Quelle est la différence, le cas échéant ? » Ma réponse est : « Si j'étais un coureur, les gens d'aujourd'hui ne le sont pas, et si les gens d'aujourd'hui sont des coureurs, je ne l'ai jamais été. En 1940, les courses étaient une série de spectacles à sensations fortes. Nous n'avons jamais été un sport. À l'époque, l'équipement de course avait le potentiel de tuer si une erreur du conducteur ou une erreur mécanique se produisait. Et ils le peuvent toujours, mais en comparaison, les véhicules de course d'aujourd'hui sont cinq fois plus sûrs.

Cette sécurité supplémentaire a cependant eu un coût. Littéralement, cela a fait grimper les coûts de course à travers le toit. Rappelez-vous comment Hudon a payé à Smokey 200$ un moteur en 1950 ? Et bien chez Indycar en 1971, son bi turbo de 208 pouces lui a coûté bien plus de 30 000$. Les coureurs de stock-car d'origine achetaient souvent leurs voitures dans des parcs à ferraille et les réparaient avec tout ce qu'ils pouvaient récupérer. Il y avait beaucoup d'argent dans le sport maintenant, et beaucoup d'argent signifiait une meilleure technologie, de meilleures installations, un meilleur entraînement, mais aussi pas de place pour le petit gars. La communauté originale des courses de stock-cars était un groupe étrange de marginaux illettrés, d'agriculteurs et de pompistes à la recherche de sensations fortes le week-end. Il n'y avait plus d'avenue pour ce genre de participation à la base dans le sport. Si vous n'êtes pas venu à Daytona Beach avec une équipe qui avait au moins un million de dollars de budget, vous pourriez oublier.

« Le chauffeur d'hier a couru Indy et Darlington avec des chaussures de ville, un pantalon et un tee-shirt, avec un paquet de cigarettes enroulé dans la manche de chemise et un casque ouvert (à peu près aussi protecteur que d'attacher une carapace de tortue sur la tête). Ils portaient très rarement des gants. Neuf pilotes sur dix avaient les mains ensanglantées, et certains avaient des fesses saignantes (Oui des culs !) et deux sur 10 avec des brûlures au pied d'accélérateur à cause de la chaleur. J'ai vu Jimmy Bryan sortir d'une voiture Indy avec son cul et ses vêtements trempés de sang. Certains ne porteraient pas de casque ou n'utiliseraient pas de ceintures de sécurité jusqu'à ce que cela soit mandaté par l'organisme de sanction. »

Il a continué à piloter des Indy Cars jusqu'en 1975, mais il est également tombé amoureux de cela. Encore une fois, le sport se professionnalisait et il détestait les gros capitaux internationaux et les voitures étrangères qui arrivaient. Le moment qui le scellait pour lui était lorsque le chef de l'US Auto Club, la puissante organisation qui aide à sanctionner la course automobile américaine, lui a dit que les moteurs d'origine étaient morts en Indycar. Cela empêcherait essentiellement les petits joueurs d'entrer dans le sport, ne laissant que des équipes riches qui pourraient se permettre un équipement sur mesure. Il avait 52 ans et avait couru sa dernière course.

«J'ai mis 23 années dures, avec un salaire moyen d'environ cinq dollars de l'heure, mais c'était mon choix. Je n'ai aucun regret. En fait, je pense que j'ai eu la chance d'avoir participé à la naissance des courses de stock-car. J'ai vraiment adoré la compétition.

Le visage changeant du sport n'était pas la seule chose qui le dérangeait. Bien qu'il ait arrêté de boire, il consacrait toujours de longues heures au travail et trompait sa femme.

"Où vas tu? Qu'est-ce que vous voulez?" Je répondais : « Je ne sais pas, je pense que je suis perdu. » J'avais une bonne épouse et trois bons enfants, mais je les connaissais à peine. J'ai eu une relation sérieuse avec une autre dame. Je n'ai pas aimé ce que j'ai vu dans le miroir. Une bouche bruyante, je-sais-tout, un connard à deux visages et trompeur. Et pire encore, je ne voyais pas de chemin clair pour tout réparer. Au début, j'ai laissé la course consommer tellement de mon temps que je pense que je méritais une note de "père défectueux". Je vais devoir vous dire que j'étais un perdant en tant que père.

Sa seconde épouse, Patricia, mère de 3 autres de ses enfants, est décédée d'un cancer. Je ne trouve la date exacte nulle part, mais je pense que c'était en 1980. Cela a laissé Smokey élever 3 adolescents qu'il ne connaissait pas vraiment. 3 ans plus tard, il épouse Margie, sa 3e et dernière épouse. Ils étaient bons amis depuis 30 ans, et lorsque le propre mari de Margie est décédé en 1981, cela semblait parfait. Margie, contrairement à ses épouses précédentes, savait exactement dans quoi elle s'engageait et ne s'en souciait pas.

La retraite de la course ne signifiait pas la retraite pour Smokey. Il est resté occupé en tant qu'ingénieur, travaillant chez GM, Ford et Chrysler selon le moment qui lui convenait. Entre 1978 et 1996, il a déposé au moins 9 brevets, bien qu'en réalité, ils concernaient principalement des innovations qu'il avait mises au point des années plus tôt. Il a tenu une chronique régulière dans Popular Mechanics pendant environ 20 ans, même s'il le détestait, affirmant qu'il répondait à des questions pour des idiots pour une somme dérisoire.

La chose la plus surprenante chez cet homme était peut-être sa conscience environnementale. Pendant une grande partie de son livre, il apparaît comme un vieux grand-père au crochet, laissant tomber des commentaires racistes avec désinvolture et faisant rage contre la famille Clinton. Le développement de sa plage bien-aimée de Daytona et les ravages causés aux zones humides adossées à sa boutique le dérangeaient profondément. Il considérait les dommages que la société industrialisée faisait à l'environnement comme un autre symptôme de la cupidité sans entrave qu'il avait détestée toute sa vie.

« Les préoccupations environnementales étaient beaucoup plus prises en compte par les types d’agriculteurs pratiques que par les capitaines d’industrie normaux. Enfer, ils étaient les bâtards ignorants et avides qui défendaient la pollution massive de la terre. »

Smokey a vu le problème à travers le même prisme qu'il a vu la plupart des choses dans la vie : c'était un problème d'ingénierie. Il a passé beaucoup de ses dernières années à expérimenter de nouvelles technologies, essayant de trouver un moyen d'éviter le bourbier environnemental dans lequel nous sommes aujourd'hui fermement coincés.

En 1976, son atelier possédait des éoliennes, des capteurs solaires, des moteurs fonctionnant à l'hydrogène, de la poussière de charbon, des biodéchets, des fluorocarbures (fréon), de l'ammoniac, de la vapeur chaude, du gaz naturel et du gaz naturel liquide. Il a dit que sa plus grande erreur dans les nouvelles énergies était de soutenir l'hydrogène. Il était tellement sûr que ce serait le grand remplacement des combustibles fossiles, mais s'est heurté à bon nombre des mêmes problèmes auxquels les combustibles à hydrogène sont encore confrontés aujourd'hui. Densité énergétique et fragilisation du réservoir de carburant. Curieusement, Smokey n'avait peut-être pas complètement tort à propos de l'hydrogène. Il semble que ce soit le moyen le plus rentable de faire fonctionner des véhicules lourds, comme des camions et des bus. Peut-être pas l'utilisation quotidienne de la voiture qu'il envisageait probablement, mais elle a toujours le potentiel d'être un carburant important dans la transition à faible émission de carbone.

En 1983, il a fermé le garage, affirmant qu'il n'y avait plus de bons mécaniciens qui valaient la peine d'être embauchés et qu'il avait bien mérité sa retraite. Il a accroché un grand panneau disant fermé pour réorganisation sur le devant et l'a laissé tel quel, rempli d'outils et de souvenirs.

Il a été impliqué avec John Delorean et son entreprise automobile infortunée au milieu des années 80, et a eu un certain nombre de relations d'affaires infortunées avec les trois grands qui n'ont jamais vraiment abouti.

Il avait une participation dans des champs pétrolifères en Amérique du Sud et effectuait des voyages plusieurs fois par an pour régler les problèmes sur place. D'après ce que je comprends, il s'en est plutôt bien sorti, et malgré le fait que ses jours de course l'ont laissé sans pension ni assurance, il a vécu assez confortablement à la retraite.

Dans ses dernières années, il s'est rapproché de Bill France. France avait la maladie d'Alzheimer et a pris l'habitude d'appeler Smokey plusieurs fois par semaine. Une fois, lors d'une visite chez Smokey's home garage France :

"met son bras autour de moi et dit" il nous manque ". (Le groupe d'origine) Maintenant, il a de l'argent et veut "passer beaucoup de temps avec nous et nous aider à profiter de nos années restantes". Eh bien, je me suis détourné et j'ai presque pleuré. Je me suis tout étouffé. J'ai pensé : « Quelle putain de honte, la plupart d'entre nous étaient soit morts, soit paralysés ou malades, et en règle générale très mal équipés financièrement au cours de nos années médicalement beaucoup plus chères. Ici, Bill a le monde par le cul financièrement, mais il n'a plus le temps. Mais quelque chose dans son cerveau lui a fait prendre conscience d'hier d'une manière qui, je suppose, l'a dérangé, et il a cherché à y remédier.
Non, mes vrais sentiments pour Bill France, Sr. sont la tristesse. Il a vécu une longue vie, mais je doute qu'il soit à l'aise avec sa conscience alors que les jours s'écoulent. »

À mesure que Smokey vieillissait, son audition et son équilibre se sont détériorés et, en 2000, on lui a diagnostiqué une leucémie. En mai 2001, il est décédé. Les restes de son garage ont été vendus à des fans et à des mécaniciens locaux à des prix raisonnables et bas, à la fois pour s'assurer qu'ils seraient utilisés comme il le souhaitait et pour s'assurer qu'un homme riche ne finirait pas par posséder son héritage. En 2011, près de dix ans jour pour jour de son décès, le meilleur garage maudit de la ville a brûlé. Une sorte de seconde mort offerte à un homme plus grand que nature.

Smokey a fait deux grandes prédictions plus tard dans la vie. Premièrement, que l'environnement serait détruit par les combustibles fossiles, et deuxièmement, que NASCAR disparaîtrait en raison des coûts énormes imposés aux fans. Sur les deux points, il avait raison. Les calottes glaciaires fondent, la mer monte et le monde se démène pour trouver un moyen de retirer tous ces produits pétrochimiques de la route. Quant à Nascar, sa fréquentation chute rapidement depuis la crise financière mondiale. Le speedway Daytona bien-aimé de Smokey a réduit le nombre de places assises d'un pic de près de 160 000 à un peu plus de 100 000 aujourd'hui. Les fans ne peuvent tout simplement plus se permettre d'y aller, et cette communauté de carnaval a l'impression qu'il a tant aimé? C'est aussi mort que l'homme lui-même. Smokey était vraiment un homme du 20e siècle, et lire à son sujet m'a vraiment souligné à quel point le changement culturel s'est produit au cours des 20 années qui ont suivi sa mort. Dans seulement deux décennies, nous vivons maintenant dans un monde qu'il a prédit, mais qu'il ne serait pas en mesure de reconnaître.

J'ai laissé une tonne de ce podcast. Ses expériences chez GM, Ford et Chrysler, son implication avec John Delorean de Delorean motors (qui a produit exactement un véhicule, connu pour la plupart d'entre vous sous le nom de voiture Retour vers le futur), beaucoup de trucs sexuels vraiment dégoûtants, mais la plupart tout ce que j'ai laissé de côté ses nombreuses divagations sur l'ingénierie automobile. Si ce genre de chose vous intéresse, vous voudrez peut-être vous procurer une copie de son autobiographie. La version abrégée s'appelle Sex, Lies et Superspeedways, et la version intégrale s'appelle The Best Damned Garage in Town. Je dois vous avertir que ce n'est pas du tout un bon livre, c'est un tome décousus, sans structure, souvent incohérent qui avait grandement besoin d'un éditeur, néanmoins c'est de là que j'ai tiré la plupart des histoires d'aujourd'hui, ainsi que divers magazines automobiles, d'autres podcasts, et le toujours utile wikipedia qui était tellement utile pour savoir qui a gagné quelle course où. J'espère que ça vous a plu, jusqu'à la prochaine fois.


Carrière post-militaire

Cardenas a travaillé comme cadre dans le secteur privé.

En 1983, le président Reagan le nomme coordinateur californien du Southwest Border Economic Action Group. En 1985, il a été nommé président du Groupe consultatif sur la justice pour mineurs et la prévention de la délinquance par le gouverneur de Californie Deukmejian. Il a également siégé au California Council of Criminal Justice.

En 1987, le gouverneur Duekmejian nomma le général Cardenas au California Veterans Board, dont il devint finalement le président.

En 1993, le général Cardenas a démissionné du California Veterans Board pour devenir président du San Diego United Veterans Council et directeur du Board of Veterans Memorial Center & Museum, à San Diego.

Il est actuellement membre du comité des monuments commémoratifs et du cimetière de l'administration des anciens combattants. Il a été nommé au comité par l'ancien secrétaire VA Anthony Principi. Il est également administrateur de la Flight Test Historical Foundation à Edwards AFB.

Il vit actuellement avec sa femme Gladys et sa famille à San Diego, en Californie. Bob a été intronisé au National Aviation Hall of Fame en 2015.

Le général de brigade Bob Cardenas apparaît dans le documentaire "The Invisible Ones: Homeless Combat Veterans", publié par Crystal Pyramid Productions en 2008


A propos de l'auteur

Mike est un auteur occidental primé qui vit actuellement dans une cabane de 600 pieds carrés dans les montagnes de l'ouest du Montana. Il est marié à sa chérie rousse, Tami, depuis 1989. Il est finaliste du Western Fictioneers Peacemaker Award deux années de suite et ses nouvelles ont été publiées dans de nombreuses anthologies et sont disponibles sur Amazon, Barnes and Noble, et d'autres en ligne. détaillants ainsi que les librairies de brique et de mortier. Son premier roman occidental, Les fils de Philo Gaines, est sorti en novembre 2020. Il est disponible partout où des livres sont vendus. Mike est membre de Western Writers of America et de Western Fictioneers. Vous pouvez le trouver sur Facebook à l'adresse https://www.facebook.com/MichaelRRittAuthor, ou sur son site Web https://michaelrritt.com.


Poule d'Inde : Tout ce que vous devez savoir (Guide de soins complet)

La popularité de la poule de Guinée semble être à la hausse. Ils portent plusieurs noms, mais les plus courants sont la pintade et la poule mouchetée.
Ces oiseaux à l'allure particulière font parler d'eux partout où ils sont vus. C'est un oiseau étrange, bien sûr, une fois vu, jamais oublié.
Ils sont radicalement différents des poulets par leur personnalité et leurs habitudes, mais si le propriétaire est préparé, ils peuvent faire un oiseau merveilleux.
Ils ne conviennent pas à tout le monde, mais si vous pensez que cela pourrait vous intéresser, continuez à lire pour découvrir leur histoire, comment en prendre soin, leur capacité de ponte, leur tempérament attendu et bien plus encore !

Histoire de la pintade

La pintade appartient à la Numida famille - ils sont apparentés aux faisans, aux dindes et à d'autres gibiers à plumes.
Il existe des preuves suggérant que la pintade était connue dès la Grèce antique vers le 5ème siècle avant JC. Les Romains les ramenèrent de leurs campagnes africaines et tentèrent de les domestiquer. Ils ont semi-réussi dans cette entreprise, les élevant dans des fermes.
Les Romains ont su les élever mais ne les ont jamais vraiment apprivoisés.
La maison de la pintade est l'Afrique où ils courent à l'état sauvage en grands groupes. Certains ont été emmenés en Jamaïque il y a environ 200 ans, à l'époque de la traite des esclaves, et ils sont devenus une partie du paysage. À ce jour, vous pouvez trouver des Guinées sauvages en Jamaïque !
Les Guinées ont été introduites pour la première fois en Europe dans les années 1400 et ont fait leur chemin vers l'Amérique avec les premiers colons et les navires négriers.

Apparition des poules de Guinée

Il existe plusieurs types de pintades mais la plus souvent vue et « domestiquée » est la pintade casquée.
Les genres sont :

  • Poitrine blanche - principalement trouvée en Afrique de l'Ouest. En raison de la perte de son habitat, il est considéré comme un oiseau vulnérable selon l'Union internationale pour la conservation de la nature.
  • Noir – confiné à l'Afrique centrale.
  • Vulturine – le plus grand des Guinées. A une apparence très frappante, peut devenir assez apprivoisé. A besoin de grands groupes pour prospérer.
  • Casqué – type « domestiqué » le plus courant. Possède un bouton central sur le crâne menant à l'apparence «casque».
  • Plumed – on sait peu de choses sur cet oiseau qui se trouve principalement en Afrique centrale.
  • Crête – le type le plus agressif peut chasser les gens, y compris leurs propriétaires. A une « vadrouille bouclée » sur la tête.

La pintade est disponible dans une variété de couleurs, notamment: perle, blanc, violet royal, bleu corail, chamois, chocolat et bronze pour n'en nommer que quelques-uns. Cependant, toutes ces couleurs ne sont pas reconnues dans les normes officielles.
Aux États-Unis, seule la pintade casquée est reconnue. Les couleurs de l'oiseau qui sont reconnues sont : lavande, perle et blanc.
La norme australienne autorise la coloration de la lavande, de la perle, du blanc, de la cannelle et du pied.
La Guinée a à peu près la taille d'un gros poulet et une fois adulte, elle pèsera environ 4 lb. La zone de la tête et du cou est une peau nue, ce qui aide à réguler la température. La coloration de la peau est une combinaison de teintes bleues, rouges et noires, lui donnant un aspect quelque peu clownesque.
Avec des ailes courtes et arrondies et une queue courte, il a une forme ovale.
Leur bec est court mais recourbé et très gros. Les barbillons du mâle sont plus gros que ceux de la femelle, bien que certains n'en aient pas. Ces oiseaux n'atteignent la maturité sexuelle qu'à partir de leur deuxième année, ce qui rend très difficile le sexe de ces oiseaux.
Chaque sexe a une vocalisation différente, ce qui peut aider à différencier les deux. La femelle appellera ce qui ressemble à "sarrasin, sarrasin, sarrasin", les mâles n'émettront qu'un son "chi, chi, chi".

Tempérament et disposition

Les Guinéens sont très sociables avec leur propre espèce où l'on va, ils vont tous. Si quelqu'un se perd, il criera jusqu'à ce que le troupeau vienne le trouver.
Ils peuvent coexister avec d'autres espèces comme les poulets, mais il faut être prudent avec les pintades mâles. Ils peuvent devenir très territoriaux et fuiront tous les coqs de votre troupeau. Ils peuvent être des tyrans pour les petits oiseaux et l'ordre hiérarchique peut devenir très brutal, mais si vous les élevez avec des poussins, cela pose généralement moins de problème.
Puisqu'ils sont au mieux semi-domestiqués, il n'est pas rare de les trouver se percher dans les arbres ou dans d'autres lieux élevés au crépuscule.
Beaucoup de gens les attirent dans le poulailler chaque soir avec de l'eau fraîche et un mélange d'aliments pour animaux et de céréales concassés. Apparemment, ils n'aiment pas entrer dans un endroit sombre, donc une ampoule à faible puissance doit être maintenue allumée jusqu'à ce qu'ils soient tous installés.
Si vous décidez de garder vos guinées en confinement, elles ont besoin d'un espace de 2 à 3 pieds carrés par oiseau. Moins et ils sont susceptibles de devenir stressés.
N'oubliez pas que ce sont des oiseaux semi-sauvages et qu'ils ne prospèrent généralement pas en confinement.
Ces oiseaux sont monogames et s'accouplent pour la vie dans la nature. Parfois, il y aura un coureur de jupons, mais c'est l'exception et non la norme. Dans une petite exploitation agricole, le rapport mâle/femelle est souvent de 1:5 et cela semble bien fonctionner.

Capacité de ponte et de maternage

Les pintades sont des pondeuses saisonnières. Elles pondront tous les jours entre mars/avril et septembre/octobre selon votre emplacement, en moyenne une poule pondra environ 100 œufs par saison.
Leurs œufs sont plus petits que les œufs de poule et ont une coquille très dure. Les œufs sont brun clair et tachetés et sont également très riches à manger.
Les Guinéens ne sont pas pointilleux sur l'endroit où ils pondent un œuf, partout où ils se trouvent le feront. Cependant, lorsqu'ils décident de faire un nid, vous aurez du mal à le trouver ! Ils préfèrent les bois, les herbes hautes – tout ce qui les cachera des prédateurs. Le mâle montera la garde pour la poule et surveillera le danger pendant les heures de clarté.
Souvent, les Guinées sont des pondeuses «communales» qui pondent toutes dans un même nid jusqu'à ce qu'il y ait suffisamment d'œufs, 50 n'est pas inconnu ! Les poules peuvent également être des couveuses communes, à tour de rôle dans le nid.
Si vous voulez ramasser les œufs pour les faire éclore ou les manger, il est préférable de les garder parqués jusqu'à midi environ – ils devraient avoir pondu à ce moment-là, ce qui vous permettra de les ramasser beaucoup plus facilement.
Les œufs seront couvés pendant 26 à 28 jours jusqu'à l'éclosion des poulettes. Ils doivent ensuite suivre leur mère jusqu'au troupeau.
Beaucoup ne font pas le voyage, ils sont très sensibles au froid et à l'humidité avant l'âge de 4 semaines et peuvent donc mourir d'hypothermie et de prédation lors de la longue marche.
Ceux qui réussissent à traverser les 4 premières semaines ont de bonnes chances de devenir des adultes et de devenir l'un des oiseaux les plus résistants du monde.

Régime alimentaire, problèmes de santé et soins spéciaux

Poulet Vs Poule d'Inde Taille des Oeufs. ufs de poule de Guinée (en haut à droite)
Les pintades ont très bien résisté aux tentatives de l'homme pour domestiquer et "améliorer" l'espèce. Pour cette raison, les Guinées n'ont presque aucun problème de santé à proprement parler.
C'est un oiseau extrêmement rustique dans la plupart des climats mais n'aime pas la neige, humide ou froide. Ils viennent d'Afrique à l'origine donc les problèmes climatiques sont à prévoir. Étant endémiques à l'Afrique, ils préfèrent les climats chauds. Si vous les gardez au sec et à l'abri des courants d'air, ils iront très bien dans leur logement.
Un mot d'avertissement pour les attraper : ne les attrapez jamais, jamais par les pattes. Ils peuvent se retourner si rapidement qu'ils peuvent se casser ou se disloquer une jambe.
Si vous êtes apiculteur, vous devrez protéger vos ruches contre les Guinées, sinon elles resteront simplement à l'extérieur des ruches et attraperont les abeilles à mesure qu'elles émergent.
Le régime de Keets
Les Keets ont besoin d'un aliment très riche en protéines, de 24 à 28 % jusqu'à l'âge de 5 semaines. A 5 semaines, les protéines peuvent être réduites à 18-20% jusqu'à la semaine 8. A la semaine 8, elles peuvent être réduites à 16% d'aliments.
L'aliment doit être en purée ou en miettes, l'alimentation en granulés n'est pas recommandée. De plus, les aliments médicamenteux sont hautement toxiques pour la pintade – inutile de dire qu'il ne faut pas leur permettre d'en manger.

La poule de Guinée est-elle faite pour vous ?

Ils ont été élevés en captivité pendant des milliers d'années, mais ne sont jamais vraiment devenus « domestiqués ». La variété casquée qui est couramment conservée est beaucoup plus apprivoisée que ses parents, mais même ainsi, ce n'est pas un oiseau câlin.
Ils n'aiment pas être ramassés et tenus et sont susceptibles de crier « assassiner » si vous le faites - certainement pas un oiseau de tour.
Les Guinées sont un excellent divertissement à regarder alors qu'elles patrouillent dans votre jardin en bavardant tout le temps. Ils sont parfaits pour débarrasser votre jardin des tiques, des insectes, des petits serpents et des rongeurs. En fait, le seul appel de la pintade dissuade les rongeurs de la région.
Ils font également d'excellents rappels d'alarme - tout ce qui est nouveau ou déplacé déclenchera l'alarme, ce qui peut être ennuyeux ou rassurant selon les perspectives !
Si vous vivez en milieu urbain ou avez des voisins proches, vérifiez les lois de zonage locales. Les Guinées sont connues pour être bruyantes, il peut donc y avoir une interdiction de les garder. Par exemple, notre voisin les gardait, il habite à ¼ de mile, et si quelque chose arrivait dans la cour, nous le savions !

Sommaire

La pintade est définitivement un goût acquis, elles ne sont pas pour tout le monde. Ils ont une durée de vie assez longue pour un oiseau qui n'est pas très intelligent. 10-15 ans est la durée de vie moyenne.
Les avantages qu'ils offrent sont : la lutte contre les parasites et les rongeurs, une diminution du besoin d'utiliser des pesticides, un oiseau de garde, peu d'entretien, une alimentation bon marché et des divertissements.
Les points négatifs : les faiseurs de bruit, peuvent être des brutes, des mères pourries, pas douées d'intelligence et prenant la liberté de se déplacer vers une nouvelle dimension.
Beaucoup de gens aiment leurs Guinées sans réserve et ne seraient pas sans eux, d'autres souhaiteraient ne jamais en avoir entendu parler !
En recherchant cette pièce, il semble que ceux qui connaissaient bien le «mode de vie guinéen» étaient mieux équipés pour faire face à toutes les bizarreries de cet oiseau. En d'autres termes, ne les achetez pas simplement parce qu'elles sont jolies – faites d'abord vos devoirs. Ils peuvent être un défi si vous n'êtes pas préparé pour eux!
Faites-nous part de votre opinion sur la pintade dans la section commentaires ci-dessous & #8230


B-17 'Grinnin Bearit' - Histoire

Chuck Dovish guide les téléspectateurs vers ses 12 endroits préférés pour se rafraîchir pendant un été chaud dans "Exploring Arkansas: Natural State Swimmin' Holes".

  • Chutes d'eau – À l'est de Ben Hur dans la forêt nationale d'Ozark, Falling Water Falls est classé parmi les meilleurs trous de baignade de toute la région d'Ozark.
  • Rosa-Trou - Au nord de Mountain View sur North Sylamore Creek, Rosa-Hole est un joyau caché qui est fréquenté principalement par les habitants.
  • Ruisseau Jack – Au sud de Booneville, dans la forêt nationale d'Ouachita, se trouve la zone de loisirs de Jack Creek, connue pour la plongée en falaise dans une piscine naturelle et profonde.
  • Camping Ozark – Au nord de Jasper, le long de la partie supérieure de la rivière Buffalo National, se trouve le terrain de camping Ozark, doté d'un trou de baignade près d'une haute falaise pittoresque.
  • Lac DeGray – Parmi les points forts de la plongée en apnée au lac DeGray, près d'Arkadelphia, se trouvent les « récifs rocheux » autour des îles.
  • Rivière Cossatot – La rivière Cossatot dans le sud-ouest de l'Arkansas est bien connue des kayakistes en eaux vives, mais en été, cette rivière déchaînée se transforme en un ruisseau calme avec des piscines profondes idéales pour la plongée en apnée.
  • Fourche ouest – Le long de la fourche ouest de la rivière White, dans la ville de West Fork au sud de Fayetteville, se trouve un trou de baignade «développé» à Riverside Park.
  • Longue piscine – La zone de loisirs de Long Pool dans la forêt nationale d'Ozark au nord-ouest de Douvres, le long de Big Piney Creek, comprend une grande piscine naturelle.
  • Piscine/cabane d'artilleur – Les zones de loisirs Gunner Pool et Barkshed dans la forêt nationale d'Ozark, au nord de Fifty-Six, le long de la pittoresque North Sylamore Creek, offrent des aventures de camping et de baignade en pleine nature.
  • Brillance des yeux – Situé dans la partie médiane de la rivière Buffalo National, au nord de Silver Hill, se trouve un trou de baignade appelé Shine Eye.
  • Sources Blanchard – La zone de loisirs de Blanchard Springs au nord de Mountain View propose non pas un, mais deux trous de baignade.
  • Pont d'argent – Le trou de baignade Silver Bridge sur la rivière Mulberry, au nord de la ville de Mulberry, est un lieu de rassemblement emblématique depuis de nombreuses générations.

Avant de venir à Arkansas PBS, Chuck Dovish était principalement connu pour ses segments "Travelin' Arkansas" diffusés sur KTHV-Channel 11 pendant plus de 25 ans. Depuis octobre 2005, Chuck produit et anime "Exploring Arkansas" qui présente toute la grande aventure que Natural State a à offrir. Ce programme unique en son genre présente les sites les plus époustouflants et les plus spectaculaires de l'Arkansas. Il y a des aventures extrêmes comme le deltaplane, le kayak, la descente en rappel, l'escalade, la spéléologie sauvage et sans parler de certains des secrets les mieux gardés de l'Arkansas tels que les cascades isolées et pittoresques.

Chuck explore l'Arkansas depuis plus de 40 ans et continue de surprendre et de divertir les téléspectateurs avec ses vues et ses sujets. Sa philosophie au fil des ans a toujours été d'éclairer la culture et le patrimoine de l'Arkansas, en plus de la conservation et de la préservation de l'extérieur vierge de l'État naturel. Exploring Arkansas a été le lauréat 2009 du Sierra Club Conservation Award. Chuck dit qu'il essaie toujours de promouvoir notre grand État de toutes les manières possibles.

Galerie

Épisodes

Rejoignez Chuck Dovish alors qu'il commence la nouvelle année en admirant un jeune de 15 ans qui joue et fabrique des violons, en visitant une école afro-américaine du début des années 1900, en profitant d'une route panoramique à travers le feuillage d'automne, en faisant du vélo sur des sentiers hors route et en mangeant incroyable nourriture.

Le dernier ajout au système d'aires naturelles de l'Arkansas est Rattlesnake Ridge à l'ouest de Little Rock. Il se trouve que c'est le point le plus à l'est du serpent à sonnettes Western Diamondback. Le seul dépôt de Greyhound Bus art déco indépendant restant, de l'époque de "&hellipsleave the drive to us" est maintenant un musée à Blytheville. La plus grande sauvagine d'Amérique du Nord est le cygne trompette. Plus d'une centaine migrent vers Heber Springs chaque année pour leur résidence de vacances d'hiver. L'art de la forge est bel et bien vivant à Mountain View, où Stone County Ironworks crée des pièces patrimoniales à l'intérieur de "America's Blacksmith Shop".

La version Arkansas de "Jurassic Park" se trouve au Mid-America Science Museum à Hot Springs. Appelé "DinoTrek", c'est la seule exposition permanente de dinosaures en plein air de l'État. "Tilting Rock", comme l'appellent les habitants, surplombe la vallée de Big Creek près de Cozahome. La dalle de roche de 14 tonnes s'incline vraiment d'avant en arrière lorsque vous marchez dessus. Blowing Cave près de Batesville a une histoire de science-fiction remontant aux années 40 et 50 impliquant une culture souterraine secrète. Le constructeur de banjo Randall Wyatt de Searcy en a fait pour certains des meilleurs de Nashville, et il peut également jouer un banjo méchant lui-même. Ils ne sont pas toujours là chaque année, mais lorsqu'ils arrivent pour hiverner sur le lac Conway, les pélicans blancs sont un vrai régal photographique.

La zone de gestion de la faune du comté de Madison, au sud d'Eureka Springs, compte plusieurs chutes d'eau vraiment impressionnantes. Quelques-uns d'entre eux sont présentés dans ce segment - Road 299 Falls et Glory B Falls. L'école à une pièce Concord de 1886 à l'est d'Eureka Springs n'est qu'une poignée de telles structures encore debout dans l'état. Le Newton House Museum à El Dorado se trouve être la seule maison d'avant-guerre de cette ville ouverte au public. Searcy est le récent gagnant d'un concours national de révolution des petites entreprises qui a impliqué littéralement des milliers d'entrées. Segment se penche sur ce qui fait exactement le succès de la ville.

Construit à l'origine à l'époque de la WPA sous le président Roosevelt, le lac Atalanta à Rogers est en cours de revitalisation avec une toute nouvelle génération profitant de ses eaux. Snake World juste à l'extérieur de Berryville est la création d'un homme avec environ quatre-vingts serpents venimeux et non venimeux – c'est bien plus qu'au zoo de Little Rock ! Dardanelle Rock et Council Oaks sont deux sites historiques le long de la rivière Arkansas. L'un est un point de vue et une zone naturelle, et l'autre est l'endroit où un traité a été signé sous deux imposants chênes, dans lequel les Cherokees ont abandonné leurs terres au sud de la rivière Arkansas. Les sentiers de VTT à Fairfield Bay offrent une grande aventure et mènent à des cascades pittoresques.

Il y a un vrai petit bijou de trou de baignade à West Fork, Arkansas, qui est parfait pour nager et pêcher pendant que nos journées chaudes se prolongent jusqu'à l'automne ! Découvrez les offres de Riverside Park avec l'hôte Chuck Dovish dans le premier segment numérique d'Exploring Arkansas de cette semaine.

Si vous êtes un fan de voitures anciennes et classiques, alors vous devez faire un petit tour avec nous à Holly Classics à Hot Springs Village. Naviguez avec l'hôte Chuck Dovish dans le premier segment numérique d'Exploring Arkansas de cette semaine.

Regardez de plus près une espèce unique de dinosaure que l'on ne trouve que dans The Natural State, l'Arkansaurus ! Nous irons avec l'hôte Chuck Dovish pour regarder le modèle grandeur nature exposé au centre d'apprentissage de la Commission géologique de l'Arkansas à Little Rock, et visiterons Joe Friday de Lockesburg, qui a déterré les ossements de la créature préhistorique.

En ce qui concerne les potirons, Peebles Farm and Corn Maze près d'Augusta, Arkansas, est l'une des meilleures options dans le Sud, selon Southern Living et ses nombreux fans !

Découvrez comment une demande de la Harding Academy a incité l'exploitation agricole familiale à passer de la vente en gros de pastèques et de citrouilles à un champ de citrouilles, un labyrinthe de maïs, des jeux, des manèges et bien plus encore dans ce premier segment numérique Explorer l'Arkansas.

À partir des années 40, les légendes de la musique qui ont façonné le Blues, le Country et le Rock N' Roll ont joué dans les boîtes de nuit de ce qui était connu comme le Las Vegas du Sud : West Memphis, Arkansas. Découvrez comment la station KWEM Radio de West Memphis a aidé à lancer la carrière d'artistes emblématiques - comme Willie Mitchell, Howling Wolf, Johnny Cash and the Tennessee Two, BB King et plus - dans la réplique historique de l'Arkansas State University Midsouth du studio original avec kwemradio. com.

Ciao, amici ! Chuck se dirige vers les contreforts des montagnes Ouachita - un endroit qui a tellement rappelé aux fondateurs de leur patrie qu'ils l'ont finalement appelé Little Italy, Arkansas. Nous découvrons comment les descendants de Joseph et Maria Belotti s'efforcent de maintenir les vignobles de la communauté vivants et productifs et visitons le musée du patrimoine de la Petite Italie pour mieux comprendre comment ces immigrants ont fait leur chemin dans l'Arkansas, terre d'opportunités.

Faites un voyage dans le temps - il y a près de 130 ans, en fait - dans le premier segment numérique d'exploration de l'Arkansas d'aujourd'hui lorsque nous sommes partis pour Mountain Village 1890 à Bull Shoals, Arkansas. Nous visitons toute la ville - remplie de structures historiques qui étaient réellement utilisées en 1890 - et en apprenons un peu plus sur la vie des premiers Arkansans. Avec les visites historiques hantées du village, vous pourrez peut-être même en apprendre un peu plus sur leur vie après la mort !

La place de la ville de Jasper, dans l'Arkansas, est toujours en effervescence, qu'il s'agisse d'un marché fermier ou d'amateurs de motards qui font une pause après une balade. Apprenez à connaître la « capitale des élans de l'Arkansas », un peu de son histoire, des projets communautaires et des entreprises locales, y compris un « musée de la camelote ».

Le White River Resort de Gaston, près de Bull Shoals, se targue d'être le premier centre de pêche à la truite en Amérique. -Avoir sa propre piste d'atterrissage et son restaurant primé aide… mais l'autre facteur est leur "déjeuner à terre" qu'ils proposent avec tous les fixins, y compris bien sûr – la truite que vous attrapez. Il fut un temps où voyager sur l'autoroute à deux voies était tout ce qu'il y avait en Amérique. Nous faisons une tournée des routes secondaires de Little Rock à Memphis le long de l'autoroute 70 et revivons le "fun" que les voyages étaient. Chaque deuxième week-end d'octobre, le Championnat du monde de fouilles de cristal de quartz a lieu dans les montagnes Ouachita, près de la capitale mondiale du cristal de quartz - le mont Ida. Il se trouve que Coco's est un restaurant mexicain cinq étoiles, rattaché à une station-service, au milieu de nulle part près de Cabot.

Le B-17 "Flying Fortress" a joué un rôle vital pendant la Seconde Guerre mondiale. Quelques-uns des avions volent toujours et l'un d'eux a atterri au Cantrell Field de Conway pour offrir aux visiteurs un vol unique. Le point de vue Red Bluff dans la partie médiane de la rivière Buffalo National, près de Gilbert, est un endroit populaire pour les photographes et les randonneurs. L'historique Calico Rock sur la White River a beaucoup à offrir, y compris son propre laboratoire de crime pour les étudiants ! Le White County Pioneer Village à Searcy est un merveilleux cadre éducatif qui dépeint la vie américaine des années 1880 à 1930.

Le Castle on Stagecoach à Little Rock est en fait un centre d'événements de contes de fées, réalisant les rêves de contes de fées des enfants, avec des promenades à cheval et en calèche. Le "crag" de Jamestown près de Batesville est un paradis pour les grimpeurs avec de nombreuses voies différentes jusqu'au "crag" pour différentes compétences. Le musée de l'Université d'État de l'Arkansas à Jonesboro est certainement plus qu'il n'y paraît, avec des artefacts d'Amérindiens préhistoriques, des expositions illustrant l'histoire naturelle et le patrimoine culturel de l'État, ainsi qu'une réplique d'un squelette de Mastodon. La plus ancienne ville existante continue de l'Arkansas se trouve être Batesville. Le quartier historique du centre-ville et le quartier historique de la maison sont les deux principales attractions.

Située dans une zone reculée de la forêt nationale d'Ouachita au sud-est de Mena, Bard Springs offre un petit ruisseau pittoresque et des aires de pique-nique/récréation diurnes. -Pendant les températures glaciales de l'hiver, les deux chutes d'eau le long du ruisseau se transforment en un spectacle de glace spectaculaire. Le Four States Auto Museum de Texarkana possède toutes les voitures anciennes et classiques - du modèle T à une Mustang de 1965. Le salon de coiffure de Fort Chaffee a été restauré tel qu'il était en 1958 lorsqu'Elvis Presley s'est enrôlé dans l'armée et a obtenu sa coupe de cheveux GI buzz - "La coupe de cheveux entendue dans le monde entier". Le Country Store de Muse au sud de Heber Springs -- vers 1937, est un endroit où les souvenirs sont partagés, et où vous ouvrez toujours votre bouteille de soda avec l'ouvre-bouteille intégré sur la machine.

La connexion Galaxy à Hot Springs est le résultat de la vaste collection d'un homme transformée en musée de la guerre des étoiles et des super-héros. –À la fin de la visite, vous vous déguisez en Jedi et participez à un duel au sabre laser ! Highway 123 Falls est une cascade impressionnante juste à côté de la route 123 dans la forêt nationale d'Ozark, au nord de Hagarville. Bienvenue, l'Arkansas n'est qu'à un jet de pierre de la frontière de l'État de Louisiane au sud-ouest de Magnolia. Le Mammoth Orange Café en forme d'énorme orange à Redfield, est une attraction emblématique depuis 1965 et est toujours aussi fort.

Les "châteaux de grès" sont en fait des cavernes taillées dans le flanc d'une falaise dans la nature sauvage de Richland Creek de la forêt nationale d'Ozark près de Lurton. Installé dans un ancien dépôt de chemin de fer de style campagnard, le musée Ruland Junction Toy Train à Heber Springs est une collection familiale couvrant plus de 90 ans. Arnold Layne est le "Fiddleman" de Bentonville - non seulement il peut les jouer... il en a fabriqué près de 300 depuis 1944. La région de Big Creek Cave Falls au sud de Jasper est un pays des merveilles de cascades, de grottes et de ruisseaux de montagne.

La formation de grès de Long Ridge Middle Bloyd située dans la forêt nationale d'Ozark, au nord de Hurricane Creek Wilderness, est une zone de crevasse unique et étrange que vous trouverez normalement quelque part à l'ouest. Le rafting sur la Wild & Scenic Mulberry River, désignée à l'échelle nationale, ajoute un peu plus d'aventure que de flotter dans un canoë ou un kayak. Le Jacksonville Guitar Center est plus qu'il n'y paraît - de retour de la salle d'exposition principale se trouve l'une des collections de guitares de cow-boy vintage les plus complètes du pays. La réserve Ranch North Woods est la plus récente réserve de Nature Conservancy, bordant le parc d'État de Pinnacle Mountain dans l'ouest de Little Rock. Il comprend 234 acres de champs, de forêts, de zones humides et 1,7 miles de la rivière Little Maumelle. Ce qu'un pêcheur a vécu sur le lac Conway en 1952, connu sous le nom de "Monstre du lac Conway", a peut-être très bien été l'inspiration pour le film hollywoodien classique de 1954 - "Créature du lagon noir".

Bluffton était autrefois une communauté prospère au nord-ouest de Clinton. C'est maintenant la réserve de Bluffton sous The Nature Conservancy et un endroit idéal pour nager, pêcher, faire de la randonnée, camper et flotter. Pogue Springs près de Mountain View, le long de North Sylamore Creek, a été un refuge secret bien gardé pour la paix et la solitude. L'historique Cane Hill, dans le nord-ouest de l'Arkansas, est exactement cela - avec 16 structures inscrites au registre national des lieux historiques. Depuis 1960, le ciné-parc Susie Q Malt Shop chez Rogers fait le plein de clients - et ce n'est pas étonnant, avec des éléments de menu comme le hamburger « Big Daddy » et le filet de porc « Big Pig », ainsi que des malts et des milk-shakes, c'est « joyeux » des jours encore une fois !

Le parc d'État archéologique de Toltèques Mounds est l'endroit où les plus hauts monticules amérindiens de l'Arkansas sont préservés. Le programme d'insectes comestibles au DeGray Lake Resort State Park est l'une des présentations estivales les plus populaires. Le lac Storm Creek, situé dans le parc d'État de la rivière Mississippi, est un joyau caché dans la forêt nationale de St. Francis. Little Grand Canyon est une zone de formation rocheuse unique dans le sud de l'Arkansas, qui ressemble vraiment au Grand Canyon. Le Camp Mitchell est un camp d'été populaire au sommet de la montagne Petit Jean, dont l'histoire remonte au début des années 40.

Les fermes Ritter à Marked Tree cultivent de nombreuses cultures, mais les tournesols sont la principale attraction. Leur récolte de soleil est disponible dans divers points de vente. Une cabane dans les arbres qui a coûté 1,8 million de dollars doit être quelque chose de très spécial. -Et c'est le cas, à la Great Tree House Adventure au Garvan Woodland Gardens à Hot Springs. La zone de loisirs Lee Creek Reservoir, près de Van Buren, propose de la pêche, du canotage, de la randonnée et du VTT. La Petite Roche Plaza à Little Rock présente le « petit rocher » de l'homonyme de la capitale ainsi que le pont piéton-cycliste Junction. Le Bridge Rock Trail du parc Shoal Bay, le long du lac Dardanelle, comprend un magnifique pont naturel en grès.

La championne de violon multi-états Mary Parker de Mountain View a commencé à jouer du violon à l'âge de 5 ans, elle joue maintenant de six instruments de musique, chante et danse - et oui, elle se fait un nom dans tout le pays. Village Creek State Park près de Forrest City n'a pas un, mais deux lacs qui sont populaires auprès des pêcheurs et des kayakistes. Le musée Wings of Honor préserve l'histoire de l'aérodrome militaire de Walnut Ridge, qui était l'une des sept écoles de pilotage de l'armée de l'Arkansas pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils sont un phénomène près de "Y" City dans l'ouest de l'Arkansas - d'énormes rochers appelés "erratiques" qui n'ont vraiment pas leur place en raison de la différence d'âge et de la composition par rapport aux affleurements de schiste et de grès locaux.


Hampton New Hampshire chanteur, danseur et acteur de films muets - Dustin Lancy Farnum (1874-1929)

Dustin Farnum, vedette de Fox Film Corporation. À partir d'une carte de collection produite par American Caramel Company, Lancaster et York PA.

est né le 27 mai 1874 à Hampton Beach, New Hampshire.

En 1879, ses parents avaient déménagé à Methuen, dans le Massachusetts, où ses frères et sœurs étaient nés. Son père Greenleaf était acteur et réalisateur de films muets. Sa mère était chanteuse.

Élevé dans le Maine, Dustin a fréquenté le East Maine Conference Seminary, Dustin a quitté l'école pour se produire sur scène à l'âge de quinze ans, y compris le vaudeville. Cela a été suivi d'une tournée avec une société par actions et dans la pièce « 8220Arizona » à New York (et plusieurs autres succès de Broadway).

Dustin Farnum tel qu'il est apparu dans “The Virginian.”

Sa première apparition dans des films a eu lieu en 1913, dans « Soldiers de la fortune », qui a été tourné à Cuba. Il est devenu célèbre lorsqu'il a joué dans "The Squaw Man" en 1914. Ce film muet a été réalisé par Cecil B. DeMille.

Son personnage le plus populaire était un cow-boy. Il a continué à jouer jusqu'en 1926. Il a pris sa retraite du cinéma à l'âge de cinquante-deux ans et, à l'exception de quelques rôles sur scène, a vécu tranquillement avec sa troisième épouse, l'actrice Winifred Kingston, pendant trois ans, jusqu'à sa mort en 1929 d'une insuffisance rénale. Il est enterré dans la parcelle familiale, à Bucksport, Maine.

Un peu de Dustin Farnum Trivia
Selon l'interview de Dustin Hoffman d'avril 1975 dans le magazine Playboy, il a été nommé d'après Dustin Farnum par sa mère.

Dustin Farnum du magazine 1922
Amateur de photos.

**Lecture supplémentaire**

**** ARBRE GÉNÉRAL DE DUSTIN LANCY FARNUM ***

Ralph Farnham parti de Southampton, Angleterre, le 6 avril 1635, dans le brick "James", et après un voyage de cinquante-huit jours, atterrit à Boston, Massachusetts, le 3 juin 1635, à l'âge de 32 ans. Le nom de sa femme était Alice, âgée de 28 ans.
Enfants de Ralph & Alice (–) Farnham:
1. Mary Farnham, n. 13 juillet 1628 à South Hampton Angleterre m. 20 octobre 1650 à Daniel Poor.
2. Sarah Farnham, n. vers 1630 à South Hampton en Angleterre
3. Thomas Farnham, n. 1631 en Angleterre m. 8 juillet 1660 à Elizabeth Sibborn. Résidait à Milford MA et avait un problème d. 11 janvier 1687 à Andover MA
4. +Ralph Farnham, b. né le 4 août 1633 à St. Nicholas, Rochester, Kent Co Angleterre
5. Éphraïm Farnham, n. vers 1635 à Andover MA
6. Alice Farnham, n. vers 1638 à Ipswich, MA, d. 1728 à Andover MA
7. John Farnham, n. vers 1640/41 à Rowley, MA d. 17 juin 1723 à Andover MA [Note : le vrai E.B. Farnum de HBO : Deadwood est issu de cette lignée]

Ralph Farnham, fils de Ralph & Alice (–) Farnham, était né. –. Il s'est marié le 26 octobre 1658 à Andover MA (par le révérend Simeon Broadstreet) à Elizabeth Holt, dau de Nicholas Holt, un compagnon de voyage du brick "James". Ralph est décédé le 8 janvier 1692. Elizabeth est décédée le 14 octobre 1710.
Enfants de Ralph & Elizabeth (Holt) Farnham:
1. Sarah Farnham, n. février 1661
2. +Ralph Farnham, b. 1er juin 1662 à Andover MA d. 1738
3. John Farnham, n. 1er avril 1664
4. Henry Farnham, n. 7 décembre 1666, d. 7 mai 1683
5. Hannah Farnham, n. 7 déc. 1668
6. Thomas Farnham, n. 14 juillet 1670
7. Éphraïm Farnham, b. 1er octobre 1675

Ralph Farnham, fils de Ralph & Elizabeth (Holt) Farnham b. 1er juillet 1662 à Andover MA d. 3 janvier 1736/37 à Andover MA. Il s'est marié le 9 octobre 1685 à Andover MA à Sarah Sterling, fille de William & Elizabeth (Short) Sterling. Elle b. 4 mai 1669 à Haverhill MA et d. 13 avril 1732 à Andover MA.
Enfants de Ralph & Sarah (Sterling) Farnham:
1. Sarah Farnum, n. 5 mai 1686 à Andover MA, m. Henri Lovejoy
2. Henry Farnham, n. 15 septembre 1687 à Andover MA m. Phoebe Russell
3. Ralph Farnum, b. 25 mai 1689 à Andover MA m. Elizabeth Austin
4. Daniel Farnum, n. 21 janvier 1690/91 à Andover MA, m. Hannah Brigdon
5. Abigail Farnum, b. 16 mai 1692 à Andover MA m. James Abbott
6. William Farnum, n. 5 août 1693 à Andover MA m. Annah Flint
7. Nathaniel Farnum, n. 25 juillet 1695 à Andover MA m. Hannah Preston
8. Barachias Farnum, b. 16 mars 1696/96 à Andover MA m. Hephzibah Harnden
9. Benjamin Farnum, n. 14 mars 1698/99 à Andover MA m. Frisbee reconnaissant
10. Joseph Farnum, n. 4 février 1700/01 à Andover MA m. Lydia Howard
11. +Stephen Farnum, b. 16 mars 1702 ANDover MA.
12. Zebediah Farnum, b. 1705 à Andover MA d. 5 février 1705/06 à Andover MA.

Stéphane Farnum, fils de Ralph & Sarah (Sterling) Farnham, né. 16 mars 1702 à Andover MA, d. 1er septembre 1756 à Dracut MA [ou Ft. Edward, Lake George, NY] Il m. décédé le 8 décembre 1726 à Andover MA à Hannah Richardson, fille de Joshua & Hannah Richardson. Elle b. 8 janvier 1705/6 à Woburn MA.
Enfants de Stephen & Hannah (Richardson) Farnum:
1. Josué Farnum, n. 24 juillet 1727 à Andoer MA, d. vers 1759 m. Mille Perry
2. Hannah Farnum, n. 17 janvier 1728 à Andover MA, d. né le 5 mai 1804 à Methuen MA, m. Nathan Austin.
3. Martha Farnum, n. 22 janvier 1730/31 à Andover MA, m. Zebulon mai
4. Sarah Farnum, n. vers 1733
5. Stephen Farnum, n. 19 janvier 1734/35 à Dracut MA m. Kezia Skidmore
3. Mary Farnum, n. 12 février 1736/37 à Dracut MA, d. 7 avril 1766
4. Phebe Farnum, b. 27 janvier 1739/40 à Dracut MA
5. Abigail Farnum, b. 22 décembre 1841 à Dracut MA m. Daniel Clough
6. Benjamin Farnum, n. 24 mars 1742/43 à Dracut MA, d. 19 avril 1765
7. Rachel Farnum, n. 4 mars 1746/47 à Dracut MA, ? m. — Taylor
8. +William Farnum, b. né le 23 avril 1748 à Dracut, Middlesex Co MA m. Hannah Morse à Pelham NH
9. Eunise Farnum, b. 1er janvier 1749/50 à Dracut MA d. 27 décembre 1754 à Dracut MA

Guillaume Farnum, fils de Stephen & Hannah (Richardson) Farnum, né. Le 23 avril 1748 à Methuen MA, il épousa le 19 octobre 1712 à Pelham NH à Widow Hannah (Morse) Marsh.
Enfants de William & Hannah (Morse-Marsh) Farnum:
1. Eunice Farnum, b. 15 mai 1773 à Dracut MA m. 27 mars 1794 à Methuen MA à Benjamin Baker
2. William Farnum, n. 11 janvier 1776 à Dracut MA m. vers le 25 février 1800 à Methuen MA à Rachel Hebberd, avait des descendants.
3. Patty Farnum, b. 7 mars 1778 à Dracut MA m. 28 mai 1798 à Methuen MA à Richard S. Messer
4. Hannah Farnum, n. 23 avril 1781 à Methuen MA m. Bols/Boules Greenleaf
5. Polly Farnum, b. 12 juillet 1782 à Methuen MA, d. 23 août 1783 Methuen MA
6. +John Marsh Farnum, b. 9 décembre 1785 à Methuen MA
7. Ezra Marsh Farnum, b. 17 février 1791 à Methuen MA d. 22 octobre 1867 à West Newton MA m1) Eunice Crossley m2) Susanna Emerson m3) Susan Richey avait un problème
8. Jacob Marsh Farnum, n. 19 juin 1792 à Methuen MA déménagé à Boston MA

John Marsh Farnum, fils de William et Hannah Farnum, était né. 9 décembre 1785 à Methuen MA he m. 28 janvier 1810 à Methuen MA à Phebe Boles/Bowles. Résidé Methuen MA
Enfants de John M. & Phebe (Boles) Farnum:
1. + Greenleaf Boles Farnum, b. 9 septembre 1810 à Methuen MA
2. Roxieann Petty Farnum, n. 11 décembre 1812 Methuen MA
3. Dustin Bearit Farnum, n. 28 mars 1815 à Methuen MA
4. John Russel Farnum, n. 7 juillet 1817 à Methuen MA

Greenleaf Boles Farnum, né le 9 septembre 1810 à Methuen, Massachusetts/ou Nashua NH, et d. 1er avril 1856 à Hudson NH. Il s'est marié en 1835 à Hillsboro (Township) New Hampshire à Martha Ann Webster, fille de Daniel Dolbert & Martha Haines (Smart) Webster. Elle était b. décédé le 3 novembre 1820 à Plymouth NH, et décédé en 1896.
—————
Recensement des États-Unis > 1850 Recensement fédéral des États-Unis > Massachusetts > Suffolk > Boston Ward 5
Greenleaf B. Farnum 39 M Charpentier b. Messe [b vers 1811 MA]
Martha Ann Farnum 28 F b. NH
Mary E. Farnum 10 F NH
Harriet Ann Farnum 6 F NH
Greenleaf D. Farnum 4 M NH
Nancy A. Smart 52 F NH
Rosanna Mullen 15 F Irlande
—————
Enfants de Greenleaf B. & Martha (Webster) Farnum:
1. Mary Elizabeth Farnum, n. 8 juin 1840 à Hudson NH, et d. 21 décembre 1903 à Providence RI. Elle m. 1857 à William Augustus Blazo, et a eu des enfants : Augustus William, Harriet H., Mary Lizzie, William Greenleaf, Martha Lucy et Lillian Hanaford.
2. Harriet Ann Farnum, n. vers 1844 à Claremont NH elle m1st) le 22 janvier 1863 à Springfield, Hampden MA à John H. McIntire, fils d'Owen & Catherine McIntire. Elle m2d) Angus Worchester, et a eu un enfant, Delia Worchester / She m. décédé le 22 janvier 1863 à Springfield, Hamden Co. MA à John H. McIntire, fils d'Owen & Catherine McIntire.
3. +Greenleaf Dustin Farnum, b. Juin 1848 à Boston MA

Greenleaf Dustin Farnum, fils de Greenleaf Boles & Martha (Webster) Farnum, né. juin 1848 à Boston MA, d. 19 février 1912 acteur, réalisateur de films muets. Il s'est marié le 1er) 15 mai 1867 à Charlestown MA à Lorinda Annie Edwards, 18 ans, de Lewiston ME, dau of Collins & Almira (Dill) Edwards Il s'est marié le 2ème) 27 mars 1873 à Hyde Park MA à Clara Adele/Adelaide Atwood, âge 16 de Lynn MA, dau de George Horace [Horace E.] & Nancy M. (Verplast) Atwood. Elle b. 22 octobre 1857 à Boston MA. Certaines biographies indiquent qu'il a épousé la 3ème Adele Lagros/LeGrosse, une fille de Stover & Nancy (Atwood) Gross. Ceci est une erreur. Clara a peut-être utilisé ce nom pour un nom de scène, car sa mère, Nancy, s'est mariée en deuxième à Storz/Stover Gross, comme le montre le recensement ci-dessous. Elle est décédée le 19 février 1912 à Milton MA et est enterrée au Silver Lake Cemetery, Bucksport, Maine.Le 4 janvier 1864, il s'enrôla dans l'armée de l'Union en tant que simple soldat, à Springfield, dans le Massachusetts. Il a servi pendant la guerre civile, Co. I, 3e Mass. Heavy Artillery, rassemblant le 26 septembre 1865. Ses dossiers de pension américains indiquent qu'il a perdu sa jambe droite et qu'il a subi une blessure à la gauche pendant la guerre. Le certificat de naissance de son fils aîné en 1867 montre que lui et Lorinda vivent au 2 Hawkins Place à Boston MA. Le 2 mai 1913, sa veuve, Nettie L. Farnum, a demandé sa pension. Il a épousé 3rd) le 21 janvier 1896 à New Orleans LA à Nettie Louisa Baker (27 ans), elle b. Mai 1869 au Vermont. En 1900, il est représenté vivant à Pownal Vermont avec sa femme Nettie. En 1910, ils vivaient à Manhattan New York.
————–
Recensement fédéral des États-Unis de 1860 > Maine > Penobscot > Bangor Ward 3
John Verplast 49 M Agriculteur 3000 800 Maine
Nancy Verplast 37 F Maine
Stillman Verplast 18 M Ouvrier Agricole
Lydia E. Verplast 12 F Maine
Ambrose T. Verplast 10 M Maine
Nancy Atwood 23 F Maine
Clara A. Atwood 2 F Maine
—————
Recensement fédéral des États-Unis de 1870 > Massachusetts > Suffolk > Boston Ward 10
Gross, Storz P 44 M W Fonctionne sur ? 600 Maine
Gross, Nancy 40 F W Keeping House Maine
Atwood, Clara A 13 F W fréquentant l'école Maine
[commis et couturières]
————–
Recensement fédéral des États-Unis de 1880 > Massachusetts > Essex > Methuen > District 166
Dustin L. Farnum, 6 ans, né. vers 1874 NH, fils, célibataire W M,
père : Greenleaf D. Farnum, MA n. vers 1848
mère, Clara A. Farnum, ME, b vers 1857
frère, Charles W. Farnum, né vers 1877 MA
soeur, Beatrice S. Farnum née vers 1878 MA
frère, Marshall P. Farnum, b vers 1879 MA
————–
Recensement fédéral des États-Unis de 1900 > Vermont > Bennington > Pownal > District 33
Wilcox, Brannell R. Head W M janv. 1858 42 mariés à l'âge de 21 ans VT VT VT Farmer
Wilcox, Carril Une épouse W F juin 1859 40 mariée à l'âge de 21 ans 4 ch 3 vivant VT VT VT
Wilcox, Thomas B. fils W M Mai 1881 19 célibataire VT VT VT
Wilcox, Florence L. dau W F juillet 1883 16 simple VT VT VT
Wilcox, Forestion A. fils W M Mars 1888 12 célibataire VT VT VT
Farnum, Greenleaf beau-frère W M juin 1848 41 marié 5 ans MA NH NH showman
Farnum, Nettie L. belle soeur W F mai 1869 31 marié 5 ans 0 ch 0 vivant VT VT VT
————–
Recensement fédéral des États-Unis de 1910 > New York > New York > Manhattan Ward 12 > District 588
Farnum, Greenleaf Dustin Head M W 70 m2x 14 ans MA MA NH manager & acteur
Farnum, Nettie L. épouse W F 40 m1x 14 ans VT MA VT
[plusieurs locataires]
————–
Enfant de Greenleaf D. & Lorinda A. (Edwards) Farnum:
1. Charles B. Farnum, n. 30 juillet 1867 Boston, Suffolk Co. MA
Enfants de Greenleaf D. & Clara Adele (Atwood) Farnum:
2. + Dustin Lancy Farnum, b. 1874 dans le New Hampshire
3. Marshall Parker “Ding” Farnum, né. né le 19 décembre 1879 à Natick, Middlesex Co., MA, d. 19 février 1917 en Arizona, alors qu'il recherchait des lieux de tournage. Il est enterré au Silver Lake Cemetery, réalisateur et acteur de Bucksport ME. Il s'est marié le 21 mai 1903 à Boston MA à Louise A. (Lewis) Lewis, divorcée, fille de Theo & Anna (Ernst) Lewis. Elle était b. dans

Charles William Farnum, frère de Dustin

Arcadie, Wisconsin. Son acte de mariage indique qu'elle est de Minneapolis, MN, actrice.
4. Charles-Guillaume Farnum, b. 4 juillet 1876 à Boston MA d. 5 juin 1953 à Hollywood, acteur de cinéma muet en Californie. Marié 1) 1896 à Chicago IL à Mabel Eaton, divorcé m2) en 1906 à Olive Ann White. Elle b. 6 janvier 1880 à Indianapolis IN, avait dau Adele, en 1929 elle a demandé le divorce m3) 8 juin 1932 à Santa Barbara en Californie, Isabel Major. Le 10 juin 1953, ses funérailles ont eu lieu à l'église méthodiste Wilshire à Los Angeles. Les porteurs étaient C. B. DeMille, Jesse Lasky, Frank Lloyd, Clarence Brown, Charles Coburn et Leo Carillo. L'éloge funèbre a été lu par l'acteur Pat O’Brian.
5. Béatrice Gertrude Farnum, n. né le 18 décembre 1877 à Boston, Suffolk Co., MA d. 13 avril 1885 Boston MA
6. Le compte-rendu d'Agnes Farnum dans un journal de 1900 déclare qu'elle est une actrice, qui a " commencé sa carrière professionnelle il y a six ans [c1894] avec M. Wilson, son premier personnage étant celui de Carrie dans le “Guv’nor." 8221 Wilson était à l'époque en vedette à travers la Nouvelle-Angleterre. Elle est ensuite apparue à Boston avec Wilson dans "Uncle Dudley". personnages féminins, l'autre étant la Reine du Burlesque, interprétée par Bettina Gérard. Ensuite, Miss Farnum est allée avec “The Village Postmaster, qui a eu un long parcours à New York. La saison dernière, elle a rejoint la société Wilson et a continué avec cette société jusqu'à maintenant.”
7. Mabel Farnum
8. ?Franklin Farnum

Dustin Farnum avec signature

Dustin Lancy Farnum, fils de Greenleaf D. & Clara Adele (Atwood) Farnum, est né le 27 mai 1874 à Hampton, New Hampshire. Il décède le 3 juillet 1929 à New York. Inhumé au cimetière de Silver Lake, Bucksport, Maine. Acteur de cinéma muet. 1er) 1898 à Agnes Christine Muir Johnston/Johnstone, une actrice, divorcée en 1908 à la suite d'accusations de Howard Gould concernant une relation entre Dustin et sa femme Katherine Clemmons Gould Il épousa 2e) 1909 [licence obtenue le 8 mars 1909] à Chicago IL à Betty Carroll /Mary B. Conwell de Cadiz Ohio, une actrice. Ils ont divorcé en 1924. Il s'est marié le 24 août 1924 à Los Angeles en Californie avec Lavinia Winifred Kingston, fille de Charles & Annie Elizabeth (Sargent) Kingston. Elle b. décédé le 11 novembre 1894 en Angleterre et décédé le 3 février 1967 à San Diego, Californie. Elle était actrice. Après la mort de Dustin, Winifred s'est remariée avec Runyon. [Le nom de jeune fille de sa mère était Ford].
Enfant de Dustin Lancy & Winifred (Kingston) Farnum:
1. +Estelle Dustine Farnum, b. 29 mai 1925 Los Angeles, Californie

Estelle Dustine Farnum, fille de Dustin L. & Winifred (Kingston) Farnum, était b. Le 29 mai 1925 à Los Angeles en Californie, elle était brièvement actrice sous le nom de “Dustine” Farnum. Elle a changé son nom en Dustine RUNYON suite au remariage de sa mère. Elle épousa le 20 décembre 1947 à Los Angeles Californie avec Louis John Bitterlin, fils de Georges Ulric & Maria Amparo (Ynigo) Bitterlin. Il b. 7 mai 1914 au Mexique, et d. 20 janvier 2003 à San Diego, Californie. La page Stanford Unversity Staff montre: Louis J. Bitterlin, '37, MA '49, de San Diego, Californie, 20 janvier, à 88 ans, de complications d'un accident vasculaire cérébral. Il était diplômé en sciences politiques et membre d'Alpha Delta Phi. Après avoir enseigné et entraîné à l'Académie militaire de Californie à Los Angeles, il est devenu directeur de l'Académie militaire de Brown à Pacific Beach, en Californie, et, en 1958, a co-fondé l'Académie militaire de San Diego à Solana Beach, en Californie. Il a été président de la Western Association of Private Schools et a publié The Four Academies (1996), une histoire de l'enseignement militaire privé à San Diego. Les survivants à sa mort étaient cinq enfants et huit petits-enfants.
Enfants de Louis J. & Estelle D. (Farnum) Bitterlin:
1. Gretchen Amparo Bitterlin, m. Jamshid Azari, fils de Mme Ebadolah Azari, professeur d'histoire persane à l'Université de Téhéran. Elle a fréquenté les écoles Bishop’s et est diplômée du lycée de Point Loma. Elle a fréquenté le Scripps College for Women et a obtenu son baccalauréat en sciences politiques et son diplôme d'enseignement de l'UC-Berkeley. Elle enseignait dans les programmes d'éducation des adultes des écoles de la ville de San Diego.
2. Victoria Anne Bitterlin, m1) Christop R Madruga m2) Joseph Michael Guidi
3. Markdustin “Mark” J. Bitterlin s'est marié en 1976 à Anita K Sharp, fille de Joseph F. Sharp. Propriétaire de Bitterlin Companies Inc.
4. Christopher George Bitterlin, avocat, associé à Bitterlin Companies Inc.
5. Joseph F. “Jody,” Bitterlin


Pickin&apos et Grinnin&apos dans les Blue Ridge Mountains

C'est à la deuxième des 26 expositions en bordure de route le long de Crooked Road, Virginia&aposs Heritage Music Trail, que j'ai rencontré Cheryl Chrzanowski. Je me suis arrêté pour en apprendre davantage sur l'histoire de la musique des Appalaches au Blue Ridge Institute and Farm Museum, et elle m'a rejoint dans une galerie dédiée aux premiers musiciens locaux. En apprenant qu'elle était de la région, je lui ai demandé si la vieille musique faisait encore partie de la vie quotidienne.

« Oh, bien sûr », a-t-elle dit. "La musique est vivante en Virginie. Nous jetons un rôti de porc ou un pique-nique, et à chaque fois, nous sélectionnons et grinninons, continuons.

J'étais accro et impatient d'en savoir plus sur quelque chose qui semblait si amusant. Ce que j'ai appris, c'est que la musique folklorique des Appalaches est le premier son véritablement américain. Les Européens ont apporté leurs violons dans le nouveau monde, et dans les Blue Ridge Mountains de Virginie, leurs mélodies se sont mélangées aux banjos joués par les esclaves africains. La musique bluegrass qui a émergé à l'époque coloniale est encore jouée aujourd'hui et transmise de génération en génération. Les instruments sont faits à la main et cette forme d'art se transmet également à travers les familles. Violons, banjos, guitares, harmonicas et parfois contrebasse se côtoient pour des jamborees.

J'ai quitté la Crooked Road et la Blue Ridge Parkway, un tronçon d'autoroute à accès limité construit par le Civilian Conservation Corps où les accotements herbeux sont faits pour pique-niquer et la vitesse de conduite est limitée à 45 milles à l'heure.

Au détour d'un virage très fréquenté, j'ai repéré une roue à eau familière au moulin de Mabry que mon grand-père artiste avait peint à l'huile quand j'étais enfant. Je me suis arrêté pour regarder de plus près, mais ce sont mes oreilles qui ont eu le vrai festin. J'ai entendu certains de ces pickin&apos et grinnin&apos se dérouler et je me suis précipité sur une petite colline pour trouver un rassemblement de musiciens au bord d'une piste de danse en bois où les pieds volaient au rythme des chansons. A la première pause, j'ai demandé à une femme si elle voulait bien me montrer comment on faisait. Elle et son mari m'ont montré quelques étapes et m'ont dit que j'étais naturel. Ils ont dit qu'ils aimaient danser dans de nombreux endroits locaux, et à la fin de la chanson, ils m'ont envoyé sur mon chemin avec des câlins et des vœux.

Non loin du moulin se trouve le Château Morrisette, un domaine viticole qui, selon les propriétaires, est devenu incontrôlable alors que leur vinification familiale évoluait en une installation qui produit 19 vins à partir de raisins cultivés sur place ou d'autres vignobles locaux. Je me suis détendu près d'une cheminée en pierre avec un verre de Star Dog pétillant après le brunch, puis je me suis promené le long d'une large terrasse en direction de l'installation de production de vin et de la salle de dégustation. En chemin, je me suis arrêté au soleil avec d'autres clients et leurs animaux de compagnie - c'est une cave qui accepte les chiens - pour profiter de la musique d'un autre groupe local.

De retour sur la Crooked Road qui s'éloignait du Château et de la Blue Ridge Parkway, je me suis retrouvé à Floyd, en Virginie. Un banjo suspendu au-dessus d'un panneau indiquant "Loitering Allowed" m'a invité à explorer le Floyd Country Store. J'ai pensé que c'était peut-être un endroit où je pourrais prendre un CD de la musique sur laquelle j'avais dansé, mais j'ai trouvé plus que ce à quoi je m'attendais.

Je pouvais entendre les bruits de pickin&apos et de grinnin&apos se répandre par la porte ouverte du magasin et je faisais glisser mon sac à dos pour rejoindre les danseurs avant même de pouvoir les voir au fond de la pièce. Là, au moins 50 personnes s'étaient rassemblées pour écouter une jam session impromptue. Certains étaient assis et tapaient du pied. D'autres avaient repris la danse dans le coin. La femme à côté de moi m'a dit qu'il y avait un jamboree le vendredi soir chaque semaine, mais que les gens revenaient le dimanche pour la musique qu'ils pouvaient trouver. Elle m'a dit qu'elle avait des claquettes sur ses chaussures à semelles en daim pour ajouter au rythme de la musique, et elle m'a donné des conseils sur ma danse.

"La plupart des mouvements se font à partir de la taille, mais tout ce que vous faites est juste", a-t-elle déclaré. "Il n'y a pas d'étape incorrecte."

Cette danse folklorique m'a rappelé la danse irlandaise, et j'ai pu voir comment ces pas, eux aussi, avaient été transmis de génération en génération, tout comme la musique et les instruments.

Le Crooked Road Music Trail serpente à travers le comté de Franklin, siège de l'entreprise secrète - et autrefois lucrative - Moonshine . Des lois strictes ne permettent plus aux habitants de posséder les ingrédients nécessaires pour fabriquer du clair de lune ou de connaître quiconque le fait, de sorte que la source de revenus ne soit plus dans la région. Mais Chrzanowski et son mari ont partagé des souvenirs d'époques où leurs parents faisaient tremper des fruits dans l'alcool pendant des mois avant de les manger - un vrai cocktail de fruits. J'ai demandé si le clair de lune avait été une boisson à jeter comme du whisky, et ils ont dit non en riant.

"Pas si vous voulez vous lever après!" Le mari de Chrzanowski&aposs a taquiné.

Un autre coup financier est arrivé dans cette région de Virginie lorsque d'importants emplois dans le textile ont été déplacés à l'étranger. À la suite de ces pertes, les arts se sont épanouis dans les Blue Ridge Mountains. Non loin de Floyd se trouve la ville de Rocky Mount, le point le plus à l'est du sentier musical Crooked Road et l'emplacement de sa première exposition en bordure de route. Dans cette ville, Carolyn Rogers est la responsable du Rocky Mount Center of the Arts. Cela signifie qu'elle est la souffleuse de verre en chef qui travaille avec trois apprentis dans un centre d'art à but non lucratif que sa famille a ouvert pour mettre en valeur les talents locaux. En plus des cours de soufflage de verre et des démonstrations, il y a des peintres, des potiers, des tisserands, des fileurs, des quilters, des menuisiers, des photographes et des bijoutiers qui louent des espaces dans leurs studios. J'ai été captivé en regardant Rogers et son apprenti, Darrin Gendron, bouger ensemble en roulant le verre chaud, en le tenant dans le "trou de gloire" enflammé et en ajoutant de la couleur et de la texture à leur travail.

Ce qui avait commencé comme une journée pour profiter du feuillage d'automne le long de la Blue Ridge Parkway était devenu un voyage dans l'histoire américaine et une appréciation des traditions folkloriques profondément enracinées là-bas. Les artistes, vignerons, musiciens et danseurs de Virginie sont fiers de leur histoire et accueillent chaleureusement tous ceux qui souhaitent y participer. Même maintenant, j'ai allumé mes airs de bluegrass, et alors que mes pieds tapent sur la musique, je sens que le grinnin&apos des Appalaches s'allume.

L'aéroport de Roanoke est desservi par des vols de correspondance opérés par Allegiant Air, Delta, United Airlines et US Airways.

Homestead Creamery profite des produits laitiers locaux et propose des déjeuners salés et des glaces : www.facebook.com/pages/Homestead-Creamery-Inc/152846474769734.

Le Château Morrisette propose des repas complets près des cheminées confortables de son restaurant et de sa cave située au sommet des Blue Ridge Mountains : www.thedogs.com.

Mount Center for the Arts est un endroit idéal pour rassembler des souvenirs et participer à l'art local : www.rockymountarts.org.

Le Blue Ridge Institute, le deuxième arrêt le long de Crooked Road, est un endroit idéal pour en savoir plus sur la musique, la culture et l'histoire des Blue Ridge Mountains : www.blueridgeinstitute.org.

Floyd Country Store organise des jamborees hebdomadaires et des jam sessions qui sont ouverts à tous les visiteurs qui souhaitent participer : www.floydcountrystore.com.

Le Blue Ridge Parkway&aposs Explore Park and Visitors Center propose des sentiers de randonnée, des vidéos d'information et des expositions de musée sur la création de l'autoroute à accès limité : www.roanokecountyva.gov/Facilities.aspx?Page=detail&RID=5.

Mabry Mill est un moulin à farine restauré le long de la Blue Ridge Parkway qui attire de nombreux visiteurs dans son restaurant et ses activités saisonnières : www.virginia.org/listings/historicsites/mabrymill/.

Lesley Sauls est un écrivain indépendant. Pour lire les articles d'autres auteurs et dessinateurs de Creators Syndicate, visitez le site Web de Creators Syndicate à l'adresse www.creators.com.



Auteur: Visitez la Virginie et possédez Blue Ridge

Visit Virginia's Blue Ridge est l'organisation officielle de marketing de destination de la région.

Nous travaillons pour fournir des informations sur l'hébergement, les attractions, les loisirs, les restaurants et plus encore à Blue Ridge en Virginie pour les voyageurs de congrès, de réunions et de loisirs.


Apprenez tout sur les éléphants lors d'un séminaire éducatif d'une heure. Vous découvrirez également les luttes auxquelles les éléphants sont confrontés et ce que les écologistes font pour protéger ces créatures étonnantes. Arcadia est une ville de l'ouest de la Floride qui traverse le cœur de la Floride. La ville des peintures murales est primée et reconnue à l'échelle nationale pour son exposition publique de plus de quarante grandes peintures murales dans toute la ville.

De la défense à la queue, de l'Afrique à l'Asie, la conservation des éléphants est notre objectif principal. Des rencontres intimes avec des éléphants guidées par des soignants professionnels qui éclaireront, éduqueront et offriront une expérience inoubliable.

La connaissance et la compréhension sont la porte d'entrée vers la conservation et la restauration mondiales de ces mammifères majestueux.

Notre passion, notre dévouement et les efforts collectifs du public assurent le succès continu de cette entreprise d'une importance vitale.

Quittez Viera Walmart Murphy's Gas à 8h et Palm Bay Road Walmart Murphy's Gas Station à 8h25 avec un retour de 19h à 19h30.

Jeudi 25 février LUNCHTIME dans les jardins de Lakeland

Exposition rétrospective au musée d'art du comté de Polk plus Hollis Garden, Kaleidoscope Butterflies in Flight, The Garden Bistro et la plus grande exposition publique de l'architecture Frank Lloyd Wright ! Avant ma première visite, j'ai pensé à Pays des lacs comme la maison de Publix, la chaîne de supermarchés qui y a son siège depuis les années 1920, et la maison d'entraînement de printemps des Tigers de Detroit, qui sont là depuis presque aussi longtemps. Lakeland est un endroit où vous pouvez passer plus d'une journée à explorer les parcs et les jardins, à admirer les bâtiments historiques du centre-ville restaurés dans leur lustre d'antan et à découvrir une communauté où l'art et la culture abondent. La première chose que vous devez savoir : Lakeland a beaucoup de lacs – seulement 38 d'entre eux ont des noms. Un bon endroit pour commencer une visite à pied est Parc du lac Miroir, où vous pouvez faire le tour du lac sur une large passerelle accentuée par des piliers ornés de style années 1920.

Un escalier mène à un autre trésor de Lakeland, Jardin Hollis, surplombant le lac. Ce jardin de 1,2 acre comprend plus de 10 000 fleurs, arbustes et arbres d'ornement, organisés en 16 sections thématiques appelées « salles ». Arbres d'Amérique, descendants d'arbres historiques comme le Chêne d'eau Helen Keller. Pour le déjeuner, je me suis arrêté à côté au Bistrot du jardin, où j'ai dîné sur la terrasse confortable. Alors que je montais la rue Main vers le centre-ville, j'ai remarqué que les gens profitaient d'une vue imprenable sur la ville depuis des chaises berçantes sur le Hôtel Terrasse’s grande véranda. Attiré dans le hall, j'ai été impressionné par le carrelage noir et blanc, le mobilier en osier nostalgique et les fenêtres surdimensionnées et cintrées donnant sur un lac. Construit en 1924, le Terrace était le premier grand hôtel de la ville. Bien qu'il ait été rénové en 1998, les propriétaires ont conservé le style d'origine tout en ajoutant des équipements modernes. Les chambres sont meublées avec des couleurs et des tissus doux, reflétant une atmosphère aérée de Floride. J'ai continué ma balade.

Membres 70 $ Invités 75 $ comprend le transport et les entrées

Départ Suntree RED GINGER 8h SB 8h15 et CB 8h45 Retour vers 19h

Country Roads Driving Tour avec quelques arrêts pittoresques—

Y compris les sources de Gorgeous 3 Sisters sur Crystal River

*** Avertissement - Vous n'aimerez probablement pas celui-ci si vous n'appréciez pas les longues routes de campagne avec rien à voir à part la faune et les paysages.

Ce sera une visite en voiture aventureuse de Citrus et du comté de Hernando. Crystal River est la vue des sources des Trois Sœurs qui est une attraction, les visiteurs du monde entier recherchent sa beauté et ses eaux claires fréquentées par les lamantins. En été, lorsque j'ai eu l'occasion de faire du kayak et de nager dans les eaux chaudes, j'ai juré de revenir en hiver. En hiver, la belle promenade est ouverte autour des sources et remplie de lamantins qui ne sont pas là en été lorsque les eaux du golfe sont chaudes. Vous voudrez apporter votre appareil photo pour filmer ce même endroit avec lequel National Geographic a si bien fait il y a quelques années. Inverness a transformé son ancien palais de justice de style sud en un musée historique. Floral City est une ville rurale perdue dans le temps avec une halte artisanale et une collation ainsi que son propre musée historique. Après une visite à Ferris Groves, nommée d'après la famille de la grande roue de New York, nous visiterons les rues bordées d'arbres lors d'une belle promenade en voiture jusqu'à Itstachata. Il s'agit d'une "route très pittoresque avec beaucoup de sinueux. Être au milieu de nulle part, arriver à cette route est aussi une joie. » Membres 65 $ Invités 70 $ comprend les musées, le transport et la visite Départ de Suntree 7h30 SB 7h45 et CB 8h15 avec un retour 18h30

Jeudi 4 mars Tarpon Springs et Brooksville

10 h 00 Vous remarquerez les arbres de plus en plus grands dans le quartier historique de Brooksville, influencé par le sud de l'époque victorienne. Les peintures murales des anciens dalmatiens de la caserne des pompiers, le magasin de sodas des années 50 et les scènes de la guerre civile sont exposées dans cette ville de style méridional.

12h Dînez avec vue sur les quais Sponge and Shrimp ou dans l'un des nombreux cafés de la place du marché qui rappellent ceux de la rue Ermou à Athènes. Pour ceux qui ont le goût de cuisiner ou de manger, nous ferons un arrêt au marché Halki qui propose des aliments d'importation internationale et ces célèbres fromages grecs. Le restaurant Costas sert un plat de poisson qui couvre toute l'assiette et un apéritif au fromage flambé "Opal".

14h00 Venez profiter de la promenade en bateau la plus populaire de Tarpon Springs. Une croisière tranquille de 2 heures sur la rivière Anclote dans le golfe du Mexique. Notre capitaine racontera tout le voyage où vous découvrirez l'histoire de Tarpon Springs et des célèbres Sponge Docks. Notre croisière Dolphin Adventure Island comprend la recherche de dauphins, de lamantins, de tortues de mer, de poissons, de feuillages tropicaux et d'autres animaux sauvages locaux. Vous verrez également le phare historique d'Anclote restauré et opérationnel situé sur l'île d'Anclote.

16h45 Le retour à la maison arrivera vers 20h00 à 20h30 après une journée longue mais satisfaisante. 80 $ membres 85 $ invités

Le tarif comprend : le transport, les péages, les taxes, les entrées, le directeur de la tournée Florida Greeters, la promenade en bateau, la visite guidée et les pourboires ! Le déjeuner est libre. Politique d'annulation : Remboursement intégral jusqu'à un mois avant le départ. Frais de 10 $ jusqu'à deux semaines avant le départ. Aucun remboursement pour les portions non utilisées ou les annulations reçues moins d'une semaine avant le départ, à moins qu'un substitut ne soit fourni. __________________________________________________________________

Samedi 6 mars - Barberville, Crescent City et Palatka's Ravine State Gardens

Barberville abrite le grand magasin d'art de la cour et le Pioneer Florida Museum. Déjeuner au 3 Bananas avec une vue spectaculaire sur le charmant lac Crescent.

Construite en 1854, la maison Bronson-Mulholland témoigne de la riche histoire de la ville. Il s'agit d'une maison d'avant-guerre magnifiquement meublée, située sur plus de 2 hectares d'espaces verts surplombés de chênes verts et de magnolias.

La maison est entièrement meublée avec des antiquités d'époque et les terrains environnants ont récemment été restaurés pour retrouver leur splendeur historique - de vastes pelouses et de charmants jardins avec des chemins de briques. Le premier étage de la maison Bronson-Mulholland est ADA accessible via une rampe sur le côté gauche du bâtiment. Il y a aussi des toilettes publiques accessibles aux fauteuils roulants et une cuisine moderne à l'usage des traiteurs.

Cette zone n'est pas caractéristique de la Floride en ce sens que vous regardez une couverture de couleurs d'en haut en regardant un ravin qui était un projet WPA. Il y a des ponts de singe à l'ancienne, de nombreux sentiers, cependant, vous n'avez pas besoin d'être très mobile pour le voir car il y a des vues photographiques dans tout le parc. Un arrêt est fait aux sources artésiennes au bas du sentier. Parmi les autres points forts de la ville, citons un décor commémoratif de la Première Guerre mondiale sur le pont surplombant la rivière St. Johns, le plus ancien restaurant de Floride, des antiquaires, des chênes verts suspendus et des maisons Antebellum Plantation. Le voyage de retour passe par Pierson connu pour sa croissance horticole, ses fougères de Noël et ses esturgeons et une balade à travers le magnifique lac Crescent 65 $ membres 70 $ invités - comprend le transport, les entrées et le guide. Départ de Suntree 7h45, SB 8a et CB 8h30a Retour 18h30 -19h.

Modes de vie des riches et des célèbres

Déjeuner-croisière sur l'île Jupiter Mars

Montez à bord d'un bateau à deux étages avec un pont inférieur entièrement fermé pouvant accueillir 150 passagers. Le bateau a sa propre cuisine pour servir un sandwich et des fruits tout en naviguant sur une croisière d'environ 4 heures à la découverte de la nature, de la faune et de certaines des plus belles maisons pittoresques du monde. Ce délicieux déjeuner-croisière voyage vers le sud le long de la rivière Indian jusqu'à l'île la plus exclusive de Floride, où résident les ultra-riches américains. Nous passons devant les maisons de célébrités telles que Tiger Woods, Greg Norman, Burt Reynolds et feu Perry Como. Le Jupiter Island Tour est l'endroit où vous verrez la plus grande concentration de richesses en Amérique. Un château que nous croisons est estimé à 200 millions de dollars.

90 $ - comprend le déjeuner, le guide, les frais de bateau et le transport. Quittez la station-service Viera Walmart Murphy's à 7h45 et la station-service Murphy's Walmart Palm Bay a7 à 8h15 avec un retour vers 17h00.

Big Cypress Seminole Indian Reservation & Deep Everglades Eco-Tour Pendant plusieurs générations, l'ancien membre de la tribu Séminole m'a dit que la seule façon de préserver le passé était de raconter des histoires.

Le rêve était d'avoir une structure permanente afin d'éduquer leurs jeunes sur l'histoire des Indiens Séminoles. Maintenant, finalement ce rêve est accompli sous la forme du Ah-Tah-Thi-Ki (UNEapprendre@) musée et ils le partagent avec vous et moi. Maintenant, les pièces de monnaie, les armes et les artefacts que nous avons trouvés avec les scanners sismographiques des guerres américaines séminoles ont trouvé un foyer permanent dans la plus grande exposition du pays sur la vie et la culture des séminoles de Floride.

Découvrez le Living Village, un camp de cuisine traditionnelle et d'artisanat séminole. En savoir plus sur la culture, l'économie et le transport des Séminoles.

Le déjeuner est étonnamment savoureux au Swamp Water Cafe, qui propose une variété de plats américains ou dégustez des spécialités Seminole, notamment le célèbre pain Seminole Fry.

En montant sur le grand Swamp Buggy, vous verrez la faune indigène et exotique.

Vous découvrirez un monde fascinant qui a évolué pendant des milliers d'années.

Faites une visite en hydroglisseur des fascinantes rivières d'herbe où notre guide vous montrera la faune et la flore. Membres 95 $ Invités 100 $

Comprend le transport, un guide, une promenade en hydroglisseur, une visite en buggy, un village amérindien, un spectacle de reptiles ou de créatures, une grande fresque audio Cracker Cattle Drive et le lac Ochochobee en route et un musée d'apprentissage avec film si le temps le permet. Départ 7h de Walmart Viera et retour entre 22h et 23h. C'est l'une des excursions d'une journée les plus longues que nous effectuons avec environ 3 heures et demie de trajet dans chaque direction, mais elle comprendra toujours la rare opportunité de passer 5 heures dans la réserve amérindienne dans les Everglades profondes. ________________________________________________________________

Visite de St. Pete et Van Gogh Alive plus le Dali

Samedi 13 mars (Disponibilité limitée)

L'occasion d'assister aux œuvres de l'un des artistes les plus décalés au monde de son temps. Dali, l'artiste symbolique avec ses peintures grand format dans un tableau et l'incroyable Persistance du Temps. Quel luxe d'avoir la plus grande collection au monde de Salvador Dali. Le Dali a doublé sa taille.

Départ de Suntree 7h45 Satellite Beach 8h05 Cocoa Beach 8h30 retour vers 20h30. Membres 75 $ Invités 80 $ comprend le guide, le transport, les visites touristiques et les entrées pour les expositions. Le déjeuner n'est pas inclus.

Découvrez les œuvres de Vincent van Gogh dans une installation artistique immersive qui ouvre une nouvelle fenêtre sur le génie artistique du célèbre peintre. Les visiteurs ressentiront la sensation de marcher directement dans les peintures de Van Gogh.

*Liste d'attente uniquement* Biloxi, La Nouvelle-Orléans et Southern Plantations Entièrement escorté à bord d'un minibus moderne de luxe 6 jours 5 nuits du 22 au 27 mars 2021

Jour 1 : Montez à bord de notre minibus de luxe climatisé à l'arrière du centre de loisirs Satellite Beach Schechter pour voyager à travers la Floride jusqu'au Panhandle. Le Mini Bus s'arrête pour une pause ou une collation toutes les deux heures environ. Les hébergements de ce soir se trouvent dans la région de Panhandle, dans les charmantes sources victoriennes de Defuniak Springs.
Jour 2 : Petit déjeuner à l'hôtel. Nous visiterons le musée de l'aéronavale de Pensacola ce matin. La collection d'air ici est la meilleure du pays, y compris le Smithsonian. Nous continuons vers l'ouest en direction de Biloxi via l'Alabama en passant le cuirassé USS Alabama. Notre emplacement à Biloxi est l'Imperial Palace Hotel et le casino avec 32 étages, des magasins, des films, un salon sur le toit, des restaurants et des jeux 24h / 24.
Jour 3 - Excursion en bateau dans les marais de la Louisiane - Le marais de Honey Island est un riche habitat regorgeant d'animaux sauvages. Observez la faune de près pendant que vous explorez des virages étroits que seuls nos bateaux de 22 passagers sont conçus pour naviguer. Obtenez la chance de voir des alligators, des ratons laveurs, des sangliers, des oiseaux exotiques, des tortues et bien d'autres animaux qui habitent les marais. Écoutez tout sur le bayou de Louisiane pendant que votre capitaine vous explique les différents types de flore et de faune qui vous entourent. Ensuite, visite de Slidell Main Street et de la section des antiquités.
Jour 4: Après le petit-déjeuner à l'hôtel, nous partons pour la Nouvelle-Orléans via la route panoramique le long de la côte en passant par Gulfport et Bay St. Louis. Notre destination est le World War II Memorial Museum à la Nouvelle-Orléans. La matinée sera consacrée à la visite du musée. Ensuite, nous déjeunerons au Gumbo Shop ou à Acme Oyster House, suivi d'une visite au célèbre musée du Mardi Gras de la Nouvelle-Orléans.
Depuis 1947, nos artistes et artisans ont conçu et construit les plus anciens et les plus grands chars de parade et attractions pour chaque saison de Mardi Gras, avec plus de 500 chars construits et décorés chaque année. Après la visite, nous nous arrêterons au Café Du Monde, mondialement connu pour son café à la chicorée et ses beignets sur le marché français.
Retour à l'hôtel IP.
Jour 5 : Petit déjeuner en route. Aujourd'hui, nous visiterons les célèbres jardins de Bellingrath. Après avoir quitté Biloxi, nous nous dirigeons vers le “Cradle of the Confederacy”, le cœur de Dixie, en Alabama. Il s'agit d'un domaine de 800 acres de bois naturel et de 65 acres de jardins plantés. L'hébergement de ce soir est dans la région de Tallahassee.
Jour 6 : Petit déjeuner au motel. Ce matin, nous visiterons la plantation Pebble Hill. Ici, vous pouvez imaginer les dignitaires qui ont dîné dans la salle à manger exquise. De la maison, vous pouvez voir les quartiers équestres et les jardins tentaculaires qui entourent la plantation. C'est un retour à une autre époque de l'opulence du Sud, comme si un film de l'ère de la guerre civile se déroulait sous vos yeux. Retour à la maison.

TARIF : Membres 995 $ Occupation double par personne 270 $ Supplément simple 2 dîners et 3 petits déjeuners
Dépôts de 100 $ par personne, solde dû, 3 février 2021 Annulations : Aucun remboursement dans les deux mois précédant le départ, à moins qu'une substitution ne soit trouvée. La visite comprend : l'hébergement, le transport, les entrées aux attractions, les taxes, 5 petits-déjeuners, 2 dîners et un guide. Tous les prix et itinéraires sont sujets à changement en fonction des disponibilités. Toutes les heures sont approximatives et il n'y a aucun remboursement pour les portions non utilisées. Nous recommandons fortement l'assurance annulation de voyage pour éviter les pénalités !

Nous n'avons plus de chambres pour cet événement !

Week-end du défilé des pirates de Gasparilla, du 16 au 18 avril 2021

Plus qu'un Pirate Fest, un Pirate Theme Mardi Gras à une échelle similaire ! L'événement est comme un croisement entre la parade des bols d'oranges ou de roses et le Mardi Gras !

Vendredi soir Pirate Party à la Grotte de Gaspar ! MUSIQUE EN DIRECT - c'est PIRATE CENTRAL !

Samedi matin, promenez-vous dans la région de Bayfront pour regarder les navires et les bateaux entrer! Samedi après-midi, c'est la fameuse Gasparilla Pirate Parade ! Options de SIÈGES VIP ! Le défilé a duré des heures la dernière fois et nous avons mis des TONNES de perles dans des sacs ! Samedi soir plus de fête ! Quatre chambres réservées au La Quinta Inn & Suites by Wyndham Tampa Fairgrounds & Casino, 4811 US Highway 301 N, Tampa, Floride 33610. (7 milles / 11 minutes du centre-ville d'Ybor City.)

Dépôt à la réservation 50$ par personne Solde dû le 15 mars

SEUL $195 par personne occupation double comprend l'hébergement pour les deux nuits ainsi que le transport aller-retour dans un grand minibus jusqu'à l'hébergement et toutes les liaisons par navette vers Ybor City et ses environs.

Départ de la station-service Viera Walmart Murphy à midi.

Votre Chapelier Fou Gary participe à cet événement Gary@MadHatterPromotions.co&# 109 321-543-1346 _______________________________________________________________________________________

12 mars 2022 André Rieu et son Orchestre Johann Strauss

– (liste d'attente) un phénomène musical et l'un des plus grands artistes solo en tournée au monde ! Les gens traversent les États et même les pays pour assister à ces événements qui sont également connus pour regarder les participants du public valser dans les allées. Nos sièges centraux se trouvent dans la section 110, rangée 9, soit environ 10 rangées plus bas que lorsque nous y sommes allés en 2017. Membres 175 $ par personne Invités 180 $ Départ de Suntree Red Ginger 15h45 Satellite Beach Schechter Center 16h et Cocoa Beach Country Club 16h30 retour 11 à 23h30. Le dîner seul au Millennia Mall propose un choix de Brio Tuscan, PF Chang, California Kitchen, Cheesecake Factory ou un groupe bien assorti de choix dans l'aire de restauration.

FORMULAIRE DE RÉSERVATION : Les réservations se font sur demande jusqu'à réception du paiement. Veuillez faire vos réservations et libeller vos chèques à l'ordre de Florida Greeters, Inc. et les poster à : 6300 North Wickham Road, # 130-222 Melbourne, FL 32940 ou par carte de crédit par téléphone (321) 259-6300 Internet : www.dayawaytravel.com E -mail: dayawaytravel@aolˬom

Nom ou noms : _____________________ Téléphone : ________________

Adresse e-mail : ____________________ Point de retrait : ___________

Les tarifs comprennent : le transport à bord du minibus selon la taille du groupe, les admissions, le guide et les gratifications. Politique d'annulation : Remboursement intégral jusqu'à un mois avant le départ. Frais de 10 $ jusqu'à deux semaines avant le départ. Aucun remboursement pour les portions non utilisées ou les annulations reçues dans les deux semaines avant le départ, à moins qu'une substitution ne soit effectuée. Des conditions distinctes s'appliquent aux voyages de plusieurs jours selon le dépliant ou la brochure du voyage. Tous les prix et itinéraires sont sujets à changement en fonction des disponibilités.

Conditions générales de voyage

  1. Les gens veulent voyager
  2. Ils voudront voyager en petits groupes autour de 10 passagers ou moins
  3. Zones moins peuplées ou promenades et lieux en bateau en plein air
  4. Processus de réservation simple et facile
  5. Flexibilité dans la planification et les tournées
  6. Ils veulent être informés des politiques de sécurité/propreté

Un désinfectant pour les mains et des lingettes sont disponibles à l'entrée et à la sortie, ainsi que des contrôles de température.

Les masques sont obligatoires pour voyager dans le mini bus et toutes les attractions qui en nécessitent


Voir la vidéo: B-17 GUNNERS be like